Politique

Crise au PDCI/ Danho Paulin : « Je suis PDCI, et ce n’est pas Guikahué qui va m’éloigner de mon parti »

Crise au PDCI/ Danho Paulin : « Je suis PDCI, et ce n’est pas Guikahué qui va m’éloigner de mon parti »

La crise au Parti démocratique e Côte d’Ivoire (PDCI) bat son plein. Les cadres du parti membres du gouvernement sont la cible de nombreuses sanctions et déclaration musclées émanant du bureau politique fidèle à Henri Konan Bédié. Le ministre ivoirien des Sports, Danho Paulin Claude a tenu à réagir aux propos du secrétaire général du parti, Maurice Kakou Guikahué. Il s’est dit PDCI et que ce ne sont pas de tels propos qui vont l’éloigner de son parti politique.

 

La création du Parti unifié sans le PDCI a divisé les cadres du plus vieux parti politique de Côte d’Ivoire. Certains d’entre eux sont beaucoup plus favorable à ce projet tandis que d’autres restent fidèles à la décision prise par leur président Bédié : pas de Parti unifié avant 2020. Maurice Kakou Guikahué, lieutenant du président du PDCI a tenu des propos assez musclés à l’encontre des ministres PDCI du gouvernement.

Danho Paulin Claude, le ministre ivoirien de Sports n’a surement pas digéré ces propos. Le maire de la commune d’Attécoubé a tenu à rappeler son appartenance au parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Selon lui, ce n’est pas la déclaration de Guikahué qui l’éloignera de son parti politique car, il demeure PDCI. « Je suis PDCI, et ce n’est pas une déclaration comme celle qu’a faite monsieur Guikahué qui va m’éloigner de mon parti. Je suis et demeure PDCI », a-t-il déclaré. 

« Nous nous réservons le droit d’apporter des clarifications nécessaires dans une réaction collective. En ce qui le RHDP, je suis pour et nous sommes pour l’application effective des décisions du bureau politique du PDCI du 17 juin qui est d’endosser la signature du président Henri Konan Bédié sur l’accord politique. Ce qui veut dire aller vers le parti unifié RHDP de façon résolue.  Nous sommes les enfants de Félix Houphouët-Boigny, éduqués dans le dialogue et le rassemblement. Nous ne voulons jeter l’opprobre sur personne et nous ne voulons absolument pas envenimer la situation.  Notre position est la suivante : nous restons dans la dynamique houphouétiste, le dialogue est l’arme des forts », a ajouté M. Danho Paulin.

Commentaires