Politique

Mauvaise nouvelle pour Gbagbo "Il restera en détention", précise les juges de la CPI

Mauvaise nouvelle pour Gbagbo

Dans un communiqué dont copie a été transmise à imatin.net, ce mardi, la Chambre de première instance I de la Cour pénale internationale (CPI) a décidé du maintien en détention de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, poursuivi pour crimes contre l’humanité.

"Dans le contexte de sa révision périodique de la détention du suspect, la Chambre de première instance I a décidé que Laurent Gbagbo resterait en détention", affirme le communiqué avant de faire des précisions. "Elle ordonne également au Greffe et à la Défense de soumettre, d'ici le 24 novembre 2014, un rapport sur le suivi des mesures prises relatives à la santé de M. Gbagbo."

Conformément à l’article 60-3 du Statut de Rome et à la règle 118 du Règlement de preuve et de procédure, la Chambre doit périodiquement réexaminer sa décision de mise en liberté ou de maintien en détention du suspect, au moins tous les 120 jours. Jusqu'à présent, la question de la détention de M. Gbagbo a été examinée à six reprises par la Chambre.

Laurent Gbagbo, 68 ans, est accusé de quatre crimes contre l’humanité lors de la crise post-électorale de 2011. 

Commentaires