Politique

CPI/ Après le témoignage de Kassaraté: La peur change de camp

CPI/ Après le témoignage de Kassaraté: La peur change de camp

La comparution du général Kassaraté en tant que témoin à la Cour pénale internationale a failli coûter cher à Fatou Bensouda.

Il s’en est fallu de peu pour que Laurent et Blé Goudé Gbagbo accèdent à la liberté provisoire qu’ils rêvent d’avoir depuis belle lurette. Après dix tentatives, la 11ème requête des avocats des deux prisonniers de La Haye a manqué d’être acceptée.

C’est l’opposition des deux juges assesseurs qui a empêché la libération provisoire de l’ex chef d’Etat ivoirien et de son ancien ministre de la Jeunesse.

Et pourtant, le juge principal était favorable pour une liberté provisoire des deux hommes. Ce dernier aurait été convaincu par le témoignage du général Kassaraté dont les propos avaient tendance à innocenter Blé Goudé et Laurent Gbagbo.

Le témoin de Fatou Bensouda a clairement indiqué que la guerre n’a pas été déclarée par les forces pro Gbagbo mais bien par les Forces nouvelles. L’ancien commandant supérieur de la gendarmerie a aussi souligné que les rebelles ont obtenu gîte et couverts de la part du Burkina Faso. Alors que son intervention était attendue pour enfoncer les accusés, le général Kassaraté a plutôt facilité la tâche aux avocats de la défense.

Après ce qui vient de se passer, une liberté provisoire de Laurent Gbagbo et Blé Goudé n’est plus un rêve. L’actuel ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Sénégal a faussé les plans de Fatou Bensouda. Si les partisans de l’ancien président ivoirien et de l’ex leader de la galaxie patriotique peuvent se réjouir, du côté du pouvoir, ce n’est pas la sérénité. Désormais, la peur a changé de camp.

Commentaires