Politique

Côte d'Ivoire: Yopougon, invité à un meeting du COJEP interdit par les autorités, KKB menace

Côte d'Ivoire: Yopougon, invité à un meeting du COJEP interdit par les autorités, KKB menace

Samedi 03 Janvier 2015 – L'espace "la fonction" situé près du commissariat du 19 ème arrondissement de toits rouges dans la commune de Yopougon a été interdit ce samedi après midi par des agents des forces de l'ordre qui y étaient déployées tôt le matin à la tenue d'un meeting organisé par le COJEP.

Dans la soirée le principal animateur de ce rassemblement politique, le député Kouadio Konan Bertin dit KKB a en présence de la presse à son cabinet sis au deux Plateaux, dénoncé cette situation et par la même occasion invité le pouvoir à abandonner le terrain de la violence et de la provocation.

"Je ne peux pas accepter que l'on continue à la veille des élections générales de bafouer les libertés de cette façon. J'invite les tenants du pouvoir actuel de se souvenir du drame que les élections dernières ont provoqué dans ce pays. Et je leur demande de quitter définitivement le terrain de la violence et de la provocation," a déclaré très amer le député de la commune de Port-Bouët.

Candidat à la présidentielle de 2015 au même titre que l'actuel chef d'Etat ivoirien,KKB invite Alassane Ouattara à se souvenir des conséquences sur la vie de la nation du fameux meeting qui lui a été refusé à Dabou par le régime Bédié.

"Je demande aux tenants du pouvoir de respecter les libertés des autres et le droit à la différence. Je demande instamment au ministre Bakayoko Hamed en charge de la Sécurité que ce n'est pas comme ça que la démocratie s' exprime," a-t-il martelé.

En attendant de rencontrer le ministre d'Etat en début de semaine comme annoncé par lui même pour certainement lui cracher ses vérités,KKB prévient.

"Ce sera la dernière fois qu'il agit de cette façon en envoyant les forces de l'ordre saccager les bâches pour interdire un meeting dans un Etat de droits et dans une démocratie," a-t-il signifié.

Convaincu que ce n'est pas à travers ces pratiques que son pays ira à l'émergence, puisque selon lui, le droit à la différence, le respect de la liberté des autres et de leurs opinions ne sont pas respectés,KKB pense qu'il sera difficile pour lui, en temps que candidat de battre sa campagne.

Même s' il précise qu'il a fait reporter ce meeting au nom de la paix en invitant les jeunes du COJEP de ne pas faire de bras de fer,KKB estime que c'est la dernière fois que cette situation l'arrive.

"Je n'accepterai plus cela, puisque les jeunes ont rempli toutes les formalités administratives pour la tenue de ce meeting. Ils ont payé 50 mille FCFA pour une place qui en réalité est louée à 3000 FCFA," a menacé Kouadio Konan Bertin rappelant au passage que Ouattara étant candidat au même titre que lui, il doit admettre qu'ils sont tous deux adversaires.

Par conséquent, il devra tout mettre en oeuvre pour qu'il ait accès à tout le territoire ivoirien dans la quiétude pour ses activités.

Wassimagnon, Abidjan

koaci.com 
 
Commentaires