Politique

Côte d’Ivoire/ Le PDCI-RDA envisage une convention en 2019 pour désigner son candidat à la présidentielle de 2020

Côte d’Ivoire/ Le PDCI-RDA envisage une convention en 2019 pour désigner son candidat à la présidentielle de 2020

Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), Henri Konan Bédié, lors du congrès extraordinaire que tient la formation, ce lundi, à Daoukro, a fait la proposition de la tenue d’une convention en 2019, pour la désignation d’un candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020.  

 

« J’invite le congrès extraordinaire à examiner l’opportunité de l’organisation et de la tenue de la convention du PDCI-RDA au cours de l’année 2019, à l’effet de désigner notre candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020 et également d’adopter notre programme de gouvernement quinquennal 2020/2025 », a déclaré M. Bédié, dans son discours d’orientation, en entame de la réunion.

 

Le PDCI a ouvert à l’hôtel de la paix de Daoukro son 6ème congrès extraordinaire autour du thème, « Le PDCI-RDA : Stabilité et clarification pour une marche harmonieuse  vers 2020 ». Pour le parti septuagénaire, il s’agira de résorber définitivement la crise interne qui le secoue, en permettant à l’organe suprême d’entériner ou non les décisions prises par son bureau politique lors de ses réunions du 17 juin  et du 24 septembre 2018, objets de procédures judiciaires aux fins d’annulation.

 

Ce congrès extraordinaire, rappelle-t-on, intervient dans un contexte de crise au sein de la formation secouée par des tensions internes autour de la question de son appartenance ou non au parti unifié du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie (RHDP), en création, signale-t-on.

 

Pendant que le président du parti, Henri Konan Bédié, conforté par le Bureau politique, a dénoncé l’accord politique portant création de ce parti unifié et a même retiré le PDCI du groupement RHDP, des militants ont pris fait et cause pour ce projet porté par le RDR et son président d’honneur, Alassane Ouattara, et posent des actes de nature à mettre en péril l’existence même du plus vieux parti sur l’échiquier politique ivoirien.

 

Un de ces cadres, Jérôme N’Guessan, traîne régulièrement son parti devant les juridictions ivoiriennes pour obtenir l’annulation de ces décisions et  la fusion conséquemment du PDCI dans le RHDP unifié.

 

« La gravité de la situation commande que nous centrions nos réflexions, nos actions et nos efforts sur nous-mêmes en examinant le contexte sociopolitique actuel avec sérénité et responsabilité. Dans cette perspective, l’exigence de clarification impose à chacun d’entre nous, la sincérité, la loyauté dans notre engagement militant. Que cessent désormais la transhumance, le louvoiement, la duplicité et l’équilibrisme politique déconcertants qui affaiblissent notre combat pour une Côte d’Ivoire rassemblée et réconciliée », a fait comprendre Henri Konan Bédié.

Commentaires