Politique

Côte d’Ivoire/ Le PDCI-RDA appelle ses militants à la mobilisation garantissant un congrès dans la sécurité

Côte d’Ivoire/ Le PDCI-RDA appelle ses militants à la mobilisation garantissant un congrès dans la sécurité

Le secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), Maurice Kakou Guikahué, en prélude au 6ème congrès  extraordinaire de la formation, prévu lundi, à Daoukro, a animé vendredi, une conférence de presse au cours de laquelle il a appelé à la mobilisation des militants à qui il a garanti une réunion dans la sécurité.  

 

« Je lance un appel à la mobilisation des membres statutaires du congrès qui se déroulera dans la sécurité car toutes les dispositions ont été prises », a appelé le secrétaire exécutif en chef, avant d’énoncer les modalités relatives à l’acquisition des documents donnant accès à la salle des congrès de l’hôtel de la paix qui accueillera la rencontre.

Il a ainsi indiqué, concernant les membres du bureau politique et du comité des sages que, quel que soit le lieu de résidence, les documents, notamment le badge, étaient à retirer à la maison du parti à Cocody, dimanche, de 9h à 24h, sur présentation de la carte de membre du PDCI ou du reçu de paiement des cotisations et de la carte nationale d’identité (CNI).

Tous les secrétaires généraux de section de la zone Sud à savoir des régions de l’Agnéby-Tiassa, des Grands ponts de la Mé et du Sud-Comoé sont également attendus au même endroit, à la même date, et dans le même laps de temps pour le retrait de leurs documents.

Les secrétaires généraux de section de toutes les autres zones pourront (Nord, centre, Est, Grand-Ouest) pourront, pour leur part, retirer les documents, également dimanche, veille du congrès, de 9h à 24h, mais à l’hôtel de la paix de Daoukro. Tous les membres statutaires du congrès n’ayant pu respecter ces différents rendez-vous pourront retirer leurs documents le lundi, jour du congrès, sur place à l’hôtel de la paix de Daoukro, de 6h à 10h.

Le 6ème congrès extraordinaire se tiendra autour du thème, « Le PDCI-RDA : Stabilité et clarification pour une marche harmonieuse  vers 2020 ». Pour le parti septuagénaire, il s’agira de résorber définitivement la crise interne qui le secoue, en permettant à l’organe suprême d’entériner ou non les décisions prises par son bureau politique lors de ses réunions du 17 juin  et du 24 septembre 2018, objets de procédures judiciaires aux fins d’annulation, a expliqué M. GiKahué.

Selon lui, il s’agira, pour chacun des militants de clarifier sa position vis-à-vis du PDCI afin que le parti, résolument engagé à reconquérir le pouvoir d’Etat, retrouve la stabilité avant l’élection présidentielle de 2020.

Le 6ème congrès extraordinaire du PDCI intervient dans un contexte de crise au sein de la formation secouée par des tensions internes autour de la question de son appartenance ou non au parti unifié du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie (RHDP), en création, signale-t-on.

Pendant que le président du parti, Henri Konan Bédié, conforté par le Bureau politique, a dénoncé l’accord politique portant création de ce parti unifié et a même retiré le PDCI du groupement RHDP, des militants ont pris fait et cause pour ce projet porté par le RDR et son président d’honneur, Alassane Ouattara, et posent des actes de nature à mettre en péril l’existence même du plus vieux parti sur l’échiquier politique ivoirien.

Un de ces cadres, Jérôme N’Guessan, traîne régulièrement son parti devant les juridictions ivoiriennes pour obtenir l’annulation de ces décisions et  la fusion conséquemment du PDCI dans le RHDP unifié.

Commentaires

encore D'Actu
ITV