Politique

Côte d’Ivoire/ Le MACRECOSCI et l’ex-MEECI se recueillent sur la tombe d’Houphouët-Boigny à Yamoussoukro

Côte d’Ivoire/ Le MACRECOSCI et l’ex-MEECI se recueillent sur la tombe d’Houphouët-Boigny à Yamoussoukro

Le Mouvement d’actions citoyennes pour la réconciliation et la cohésion sociale (MACRECOSCI) et l’ex-Mouvement des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (MEECI) étaient jeudi à Yamoussoukro à l’occasion du 24ème anniversaire de la mort du premier président de la République de Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny.  

Une messe d’action de grâce a été d’abord dite à la cathédrale Saint-Augustin de Yamoussoukro pour demander à Dieu de continuer de recueillir Félix Houphouët-Boigny dans Sa félicité céleste. Les deux mouvements ainsi que des proches sont ensuite arrivés à 11H30 au caveau présidentiel dans un long cortège de véhicules et de cars, ont déposé une gerbe de fleurs et sont recueillis sur la tombe du père de la Côte d’Ivoire moderne.

 

« Nous sommes venus nous ressourcer et prier pour ce grand homme conciliateur, parce que 24 ans après, nous nous rendons compte que ses paroles de paix étaient des paroles divines », a confié Anoman Kouaho Magloire, le président du comité ad’hoc de l’ex-MEECI, après la minute de silence au pied de la tombe.

 

« Nous sommes ses enfants et l’ex-MEECI qui était sa pépinière est venu lui demander d’intercéder auprès du Père pour que règne la paix en Côte d’Ivoire et en dehors de la Côte d’Ivoire et que tous ses œuvres continuent de vivre », a ajouté M. Kouaho.

 

Pour président du MACRECOSCI, Arra Datté Mathieu, le recueillement sur la tombe d’Houphouët-Boigny vise à demander pardon pour tous les Ivoiriens qui, ayant mal compris les messages du père de la nation, payent aujourd’hui le prix de leur offense et ingratitude. M Arra a salué la mémoire de l’illustre disparu et demandé sa bénédiction pour réussir sa mission de réconciliation entre tous les Ivoiriens.

 N’Guessan Félix a, au nom de la famille Houphouët-Boigny, salué l’initiative des « enfants d’Houphouët » sur lesquels il dit compter pour construire dans l’union, la Côte d’Ivoire. « Nous comptons sur vous et sur le monde entier pour venir ici souvent sur la tombe du père fondateur, parce que comme vous le savez, Houphouët n’aime pas rester seul », a rappelé le porte-parole de la famille.

Commentaires