Politique

Côte d’Ivoire : la réforme de la CEI concerne la présidentielle de 2020 (Ouattara)

Côte d’Ivoire : la réforme de la CEI concerne la présidentielle de 2020 (Ouattara)

La réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) annoncée début août dernier « concerne l’élection présidentielle de 2020 », a précisé, mercredi à Abidjan, le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, ajoutant que par conséquent, « il n’y aura pas de report » des élections municipales et régionales du 13 octobre prochain.

M. Ouattara a fait cette déclaration dans une adresse  à son retour à Abidjan  après un séjour en Chine où il a effectué une visite d'État et participé au sommet sino-africain.

La semaine dernière, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire  (PDCI), un ex-allié du camp présidentiel ivoirien en froid avec la coalition au pouvoir, a demandé un  « réaménagement» de la date des élections municipales et régionales couplées du 13 octobre prochain.

Le parti d’Henri Konan Bédié a également plaidé lors de cette conférence de presse animée par son secrétaire exécutif en chef, Maurice Kakou Guikahué, une réforme de la CEI, et ce, « avant » les prochaines élections locales.

 « Le report de cette date n'est pas possible », a tranché M. Ouattara expliquant l’avoir lui-même  dit cela au président du PDCI, Henri Konan Bédié début août  à la suite d'un plaidoyer de celui-ci pour le report des élections locales.

 « Je lui ai répondu pour lui dire que je lui avait bien dit que la réforme de la composition de la CEI concernait l'élection présidentielle de 2020. Donc, évidemment, il a reconnu que c'était cela. Et par conséquent, il n'y aura pas de report des élections (municipales et régionales) prévues le 13 octobre», a poursuivi M. Ouattara. 

Il a en outre ajouté qu' « en tout de cause, lui (Bédié) et moi, nous ne sommes pas candidats. Donc, il n'y a pas de problème ». C'est dans une adresse à la Nation le 06 août dernier, à la veille du 58è anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire que le président ivoirien a annoncé avoir instruit le gouvernement à l'effet de réexaminer la composition de la CEI.

Commentaires