Politique

Côte d’Ivoire : la colère en marche

Côte d’Ivoire : la colère en marche

Pour ne rien arranger, l’opposition ivoirienne appelle à une « marche de la colère » demain samedi. Marche pour « dire le ras-le-bol des Ivoiriens » face à une situation politique « délétère », estime Wakat Sera, dont le diagnostic est sans appel

 

 l’éléphant ivoirien est « encore malade », le pouvoir de Alassane Ouattara « dans le pétrin », la situation ayant pris une « tournure inquiétante », alors que la voix de Laurent Gbagbo « traverse depuis un certain les murs de la prison de Scheveningen où le détient la Cour pénale internationale (CPI), pour résonner sur les berges de la lagune Ebriée ».

 

Commentaires