Politique

Côte d'Ivoire: Koua Justin libéré

Côte d'Ivoire: Koua Justin libéré

Interpellé le jeudi 20 septembre 2018, Koua Justin a été placé en garde à vue durant 12 heures avant d’être libéré ce vendredi. Le président de la jeunesse du Front populaire ivoirien (FPI, pro Sangaré) était accusé d’avoir tenu des propos hostiles au chef de l’Etat au cours d’un meeting à Anono le 15 septembre 2018.  

Koua Justin est désormais libre. Le président de la JFPI a été remis en liberté ce vendredi 21 septembre 2018 dans la matinée. Arrêté le jeudi 20 septembre, il a été conduit au parquet le lendemain. Lors d’un meeting à Anono, ce proche d’Aboudramane Sangaré s’en est pris ouvertement au président Alassane Ouattara.

«Alassane Ouattara ne peut pas aller se confesser à la Mecque pour ses nombreux péchés et revenir retomber dans les mêmes péchés. Nous lui demandons de libérer les prisonniers militaires. Cette ordonnance montre deux types de sociétés en Côte d’Ivoire. Leurs enfants ont accès à l’école et à la formation. Ils sont envoyés dans les meilleurs établissements de l’Europe, des Etats Unis, du Maroc pendant que nous ne sommes pas capables de payer nos scolarités», a clamé Koua Justin.

Le président de la jeunesse de l’EDS (Ensemble pour la démocratie et la solidarité, plateforme de l’opposition) a exigé que le président ivoirien s’engage dans la discussion. «D’ici le 13 octobre, Alassane Ouattara doit nous appeler à la discussion. Je lui demande de se presser d’appeler le Pr Georges Armand Ouégnin, le Pr Aboudramane Sangaré à la discussion. S’il ne se presse pas, il sera dépassé par les événements. Nous allons faire porter à Alassane Ouattara ses habits de deuil et le conduire à sa dernière demeure. Ma bouche annonce la paix et je suis en train de le faire», a prévenu M. Koua.

 

Commentaires