Politique

Côte d'Ivoire : 2020, un plan Ouattara pour éliminer Guillaume Soro ?

Côte d'Ivoire : 2020, un plan Ouattara pour éliminer Guillaume Soro ?

Potentiel candidat à la présidentielle de 2020, Guillaume Soro est dans le viseur des hommes du pouvoir. Ces derniers auraient donc lancé des opérations sécrètes contre le PAN pour l'empêcher de matérialiser ses ambitions, apprend-on de koaci.com. 

C'est une véritable lapalissade de dire que les relations entre Guillaume Soro et le camp présidentiel n'est pas au beau fixe. La vague de mutineries qui a secoué la Côte d'Ivoire l'année dernière, et la découverte d'une impressionnante cache d'armes au domicile de Souleymane Kamaraté Koné alias Soul to Soul, le chef du protocole du président de l'Assemblée nationale ont fortement dégradé les relations entre le Président Alassane Ouattara et son ancien Premier ministre.

Par ailleurs, la prochaine présidentielle qui se profile à l'horizon constitue, à n'en point douter, un enjeu majeur entre les deux personnalités ivoiriennes. L'éventualité d'un 3e mandat pour l'un et les velléités de candidature pour l'autre font de ces deux hommes de potentiels adversaires, quand bien même aucun d'entre eux n'a expressément déclaré ses ambitions.

Qu'à cela ne tienne ! Certains faits constituent d'ores et déjà des indices de cette rivalité naissante. En effet, en dépit de son rang élevé au sein du parti, Guillaume Kigbafori Soro avait boycotté le 3e Congrès ordinaire du Rassemblement des républicains (RDR) tenu en septembre 2017.

Sa promotion en tant que vice-président du RDR chargé de la région du Tchologo et l'annonce de sa participation au congrès extraordinaire de ce 5 mai ne sauraient cacher la fracture entre lui et ses camarades de parti.

Lors d'une réunion à la rue Lepic (siège du RDR), les propos du chef du Parlement ivoirien avait été enregistrés à son insu. Et comme si cela ne suffisait, il est visé par une vaste opération d'espionnage. Des drones ont été lancés contre lui et ses proches pour épier chacun de leurs faits et gestes.

A en croire des sources concordantes, un commando a même été dépêché à Bouaké et dans d'autres localités ivoiriennes pour chercher des caches d'armes, ainsi que l'avait promis le président Président Ouattara, réagissant à l'affaire Soul to Soul.

Les personnes visées par l'opération sont pour la plupart d'anciens Commandants de zone (Com'zone), notamment le lieutenant-colonel Issiaka Ouattara dit Wattao, et des personnalités proches de M. Soro.

Un plan aurait même été concocté pour mettre celui-ci aux arrêts dans une rocambolesque affaire d'assassinat du ministre ivoirien de la Défense.

Les récentes rencontres avec les anciens fescistes et des proches de l'ancien président Laurent Gbagbo ne sont pas perçues de bon oeil du côté du pouvoir. Ce bras de fer au sommet de l'Etat pourrait donc faire une très grosse victime. Mais d'ici 2020, beaucoup d'eau pourrait couler sous le pont.

Notons à toutes fins utiles que dans l'un de ses rapports sur la Côte d'Ivoire post-crise, les Nations unies indiquaient que Guillaume Soro détient à titre privé près de 300 tonnes d'armes.



afrique-sur7.fr 

Commentaires