Politique

Conflit à l’ouest: La jeunesse du Grand ouest salue les décisions du gouvernement

Conflit à l’ouest: La jeunesse du Grand ouest salue les décisions du gouvernement

Avant d’inviter le gouvernement à aller beaucoup plus loin, en termes de vigilance, quant à l’application effective desdites mesures. Car, dira-t-il, les populations des villages du Cavally sont encore terrorisées.  

 

Le renforcement du déploiement des forces de défense et de sécurité dans le Cavally dont le nombre est porté à 1000 éléments pour une durée minimale de trois mois.

La Jeunesse de l’Ouest en action pour la Côte d’Ivoire (Joaci) se réjouit véritablement de la décision du Conseil des ministres, en sa session du 16 novembre, en vue de mettre fin au conflit intercommunautaire qui a secoué l’Ouest de la Côte d’Ivoire.

 

Au cours d’une conférence de presse, tenue mercredi dernier, à Yopougon, Gouéi Eric Teka, président de la Joaci, a salué cette mesure qui, selon lui,  permettra effectivement de ramener le calme dans la région. A savoir, la mise en œuvre immédiate, avec le concours de l’Ong IDH, d’une opération de recensement et d’identification des occupants de la forêt classée du Goin Debé, avec levée des occupations ; la levée des occupations de toutes les forêts classées qui restent et demeurent propriétés exclusives de l’Etat ; la conduite d’une vaste opération de désarmement et de sécurisation du Cavally. Ainsi que la poursuite des enquêtes sur les faits de criminalité enregistrés.

 

Le renforcement du déploiement des forces de défense et de sécurité dans le Cavally dont le nombre est porté à 1000 éléments pour une durée minimale de trois mois. « La Joaci voudrait exprimer son adhésion à ces mesures qui sont objectivement de nature à ramener le calme et la sérénité dans  le Cavally ; c’est donc le lieu de féliciter tout le gouvernement avec à sa tête le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, pour les décisions courageuses prises », a-t-il affirmé.

 Capitaine Antoine Bahi, parrain de l’association, s’est plutôt voulu rassurant. « Nous faisons confiance au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. C’est un homme de parole. S’il a promis de mettre de l’ordre à l’ouest, il le fera », a-t-il affirmé. Plusieurs jeunes du Grand ouest, ainsi que le chef suprême des Wê, Toubo Taho, ont pris part à cette rencontre.

Commentaires