Politique

Comprendre le rôle du vice-Président de la République

Comprendre le rôle du vice-Président de la République

Depuis le 10 janvier 2017, Daniel Kablan Duncan est le tout premier vice-Président de la République de Côte d’Ivoire. Cinq mois après sa désignation, nombre d’Ivoiriens cernent encore difficilement son rôle. Voici de quoi y voir plus clair.

 

 

Selon l’article 53 de la Constitution ivoirienne de novembre 2016, l’Exécutif se compose désormais, en plus du Président de la République et du Gouvernement, d’un vice-Président de la République. Ce dernier se voit même consacrer un chapitre tout entier (Titre III, Chapitre III) du texte fondateur de la Troisième République, qui définit ses fonctions, leur étendue et ses obligations.

 

Fonctions du vice-Président de la République

Concernant les fonctions du vice-Président de la République, l’article 78 de la nouvelle Constitution ivoirienne dispose qu’il agit sur délégation du président de la République.  Et l’article suivant précise que « le vice-président de la République supplée le président de la République lorsque celui-ci est hors du territoire national. Dans ce cas, le président de la République peut, par décret, lui déléguer la présidence du Conseil des ministres, sur un ordre du jour précis ».

Autrement dit, le vice-Président dispose d’un pouvoir décisionnaire limité. Il ne peut agir que dans les limites que lui octroie le chef de l’Etat. Et en qualité de délégué, le vice-Président doit même rendre compte à son délégant. Par ailleurs, il assume les obligations et les responsabilités liées à ses tâches et engage sa propre responsabilité en cas de manquement à celles-ci.

En des termes plus simples,  le vice-président est donc un remplaçant du président de la République qui, sur autorisation de ce dernier, le représente dans certaines de ses fonctions.

Toutefois, en cas de vacance de la présidence de la République par décès, démission ou empêchement absolu du président de la République, le vice-président de la République devient, de plein droit, président de la République, jusqu'à expiration du mandat en cours.

 

Obligations du vice-président de la République

Comme le président de la République, qui le « choisit », le vice-président est soumis aux mêmes règles et tenu aux mêmes obligations.

Il est par exemple (en principe) élu pour cinq ans au suffrage universel direct, en même temps que le président de la République. Il n’est rééligible qu’une fois.

Le vice-président doit également jouir de ses droits civils et politiques et doit être âgé de trente-cinq ans au moins. Il doit être exclusivement de nationalité ivoirienne, né de père ou de mère ivoirien d'origine.

Il est aussi tenu à la déclaration de patrimoine à son entrée en fonction et en fin de mandat. Aussi il ne peut acquérir ou louer de biens appartenant à l’Etat et à ses collectivités. Et Ses fonctions sont incompatibles avec l'exercice de tout mandat parlementaire, de tout emploi public, de toute activité professionnelle.

 

 

Commentaires