Politique

Complot contre le président du Fpi à Séguéla: Kané Ladji manipule des militants contre Affi

Complot contre le président du Fpi à Séguéla: Kané Ladji manipule des militants contre Affi

Le secrétaire national du Fpi chargé du Worodougou, Kané Ladji, a pris la tête de la fronde contre Pascal Affi N’Guessan à Séguéla, selon nos sources sur place. Il a tenté, samedi dernier, au centre culturel de Séguéla, d’organiser une assemblée générale extraordinaire de la fédération, contrairement aux textes du parti.

Sur un total de 28 sections que compte Séguéla, précisent des témoins, il y avait 11 militants dont 8 secrétaires généraux de section présents dans la salle. Une minorité écrasante qui pose clairement la question du quorum non atteint. Au dire de nos sources, face à cette minorité, Kané Ladji a fait un procès d’Affi N’Guessan. « On sentait toute la haine dans son discours. Kané Ladji a traité Affi de vendu qui percevrait 15 millions fcf de la part d’Alassane Dramane Ouattara. Kané Ladji a annoncé que la fédération va produire 3 motions. Une pour soutenir la candidature de Laurent Gbagbo. L’autre pour demander la tenue d’un Comité central extraordinaire et une autre motion pour exiger la destitution du président du FPI. Mais il refuse de faire connaitre ces motions aux militants », rapportent nos informateurs. Ces derniers ajoutent que voyant la manipulation et le complot en cours, Diomandé Messaga, membre du bureau fédéral chargé de l’organisation, a interpellé Kané Ladji. Il lui fait savoir qu’en tant que secrétaire national, il n’a pas la qualité pour présider une assemblée générale fédérale en lieu et place du secrétaire général de la fédération, Coulibaly Yacou. En plus, Diomandé Messaga a clairement relevé que le quorum n’est pas atteint. Il est allé plus loin pour dénoncer ce qu’il qualifie de lot de mensonges et de dénigrement gratuit contre Affi N’Guessan. Dont, a-t-il rappelé, les comptes bancaires sont toujours gelés. Pour finir, Diomandé Messaga a demandé que les motions évoquées par Kané Ladji soient lues pour que les militants présents se prononcent. Ayant constaté que son complot était éventré, Kané Ladji a appelé la police pour faire sortir Diomandé Messaga. « Kané a fait même appel aux loubards pour empêcher l’intervention de Diomandé », indique un témoin des faits.


Benjamin KORé

Commentaires