Politique

Communiqué de la plate-forme EDS relatif à la marche du 22 mars dernier

Communiqué de la plate-forme EDS relatif à la marche du 22 mars dernier

Suite à la marche réprimée, la plate-forme EDS a produit un communiqué pour féliciter ses militants et lancer un appel au pouvoir d'Abidjan.

COMMUNIQUE DE REMERCIEMENTS DE EDS AUX PEUPLE DE CÔTE D’IVOIRE

 

Chers frères et sœurs militants et sympathisants des partis et associations membres de Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) et de ses partenaires,

Chères frères et sœurs combattants de la liberté, de la démocratie et de la justice, vous avez été nombreux à envahir, le jeudi 22 mars 2018, la Place des Martyrs à Adjamé pour marquer votre ferme opposition à la composition actuelle de la Commission en charge des élections et pour appeler, par la même occasion, le pouvoir à un dialogue inclusive en vue de la réforme attendue de cette commission et pour créer, de façon consensuelle, les conditions d’élections justes et transparentes en Côte d’Ivoire.

A ces manifestations démocratiques et interpellations légitimes, les tenants du pouvoir, sur la base d’un arrêté préfectoral d’interdiction, illégal et liberticide, parce que pris dans des conditions non requises par la loi, ont opposé une répression et une brutalité disproportionnées.

 Cette répression inopportune qui s’est abattue aussi bien sur les manifestants que sur des journalistes, alors même que la marche n’avait pas encore connu un début de commencement, a occasionné des blessés à l’armes blanches et 48 interpellations dont 30 personnes on été remises en liberté et 18 mises sous mandat de dépôt et déférées à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans la nuit du vendredi 23 mars 2018.

Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) condamne et dénonce à nouveau ces agissements antidémocratiques qui n’honorent pas notre pays et exige la libération, sans condition, des militants illégalement détenus.

EDS souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

EDS exprime toute sa solidarité aux militants détenus ainsi qu’aux membres de leurs familles biologique et politique et les assure de son ferme soutien.

EDS remercie tous les responsables, les militants et sympathisants des paris et associations membres de la Plate-forme et de ses partenaires pour la détermination et la mobilisation exceptionnelle dont ils ont fait preuve en répondant massivement à l’appel du jeudi 22 mars 2018.

EDS associe à ces remerciements les militants des autres organisations politiques et des membres de la société civile, notamment des militants du Mouvement des Houphouétistes, des militants du PDCI-RDA, du RDR et du COJEP qui se sont également tenus à ses côtés pour réclamer pacifiquement les conditions d’élections justes et démocratiques dans notre pays.

EDS adresse aussi un remerciement particulier aux hommes et femmes des médias de tous bords pour la qualité du travail par lequel ils l’accompagnent dans toutes ses actions.

EDS, tout en réitérant son appel au pouvoir à créer les conditions d’un dialogue constructif avec l’opposition, assure ses militants, les forces du changement et tout le peuple de Côte d’Ivoire de son engagement et de sa détermination à reconquérir, par des voies pacifiques et légales, toutes les libertés démocratiques que les tenants du pouvoir tentent de confisquer. Il leur demande, en conséquence, de demeurer à l’écoute des mots d’ordre à venir.

Que Dieu qui est Amour, Justice et Vérité bénisse la Côte d’Ivoire.

Fait à Abidjan, le 28 mars 2018

                                                                       Pour EDS, le Président

Pr Georges Armand Ouégnin

 

Commentaires