Politique

Clôture de la 2e session 2014/ Guillaume Soro : « la hausse du budget 2015 de 13,8% traduit les performances de l’économie ivoirienne »

Clôture de la 2e session 2014/ Guillaume Soro : « la hausse du budget 2015 de 13,8% traduit les performances de l’économie ivoirienne »

La deuxième session 2014 ou session budgétaire a pris fin ce vendredi 19 décembre 2014 au palais de l’Assemblée nationale au Plateau. Le Président de l’Institution, SEM Guillaume Kigbafori Soro, a soutenu au cours de  son allocution que la hausse du budget 2015 comparativement à celui de l’an dernier est le signe de la bonne santé de l’économie ivoirienne.

La deuxième session 2014 ou session budgétaire a pris fin ce vendredi 19 décembre 2014 au palais de l’Assemblée nationale au Plateau. Le Président de l’Institution, SEM Guillaume Kigbafori Soro, a soutenu au cours de  son allocution que la hausse du budget 2015 comparativement à celui de l’an dernier est le signe de la bonne santé de l’économie ivoirienne.

 

«En hausse de 13,8% par rapport au budget révisé de 2014, le budget de 2015, bâti sur une hypothèse de croissance de 10% et équilibré en ressources et en emplois à 5014,3 milliards de franc CFA, traduit les performances de l’économie ivoirienne », a déclaré le Chef du Parlement ivoirien. Avant d'ajouter que ces performances consacrent les paris audacieux, mais réussis par l'équipe gouvernementale, sous la conduite éclairée du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA.

 

Pour le Président  de l’Assemblée nationale, cet élan glorieux est également la preuve que l'ambition d'émergence du Chef de l'Etat n’est pas un leurre, mais qu’elle se dessine sûrement. «Lorsqu’elle repose sur des convictions simples, traduites en actes réalistes, concrets et mesurables, l'émergence ne peut paraître une vue de l'esprit », a-t-il montré.

 

Poursuivant, le patron des députés ivoiriens a noté que les choix judicieux des gouvernants en matière économique sont des éléments déterminants dans la construction de la prospérité. La preuve, a-t-il dit, « nous en a été apportée en trois ans avec l’augmentation exceptionnelle du budget national qui traduit une indéniable reprise et une accélération de l’activité économique à moyen et long terme ».

 

Par ailleurs, le n°2 ivoirien a invité les uns et les autres à faire preuve de franchise et de lucidité en témoignant de ce qui est fait ou est en train d’être réalisé en Côte d’Ivoire, tout en notant que l’avenir s’annonce sous de bons auspices.

 

C’est le mercredi dernier qu’a eu lieu la séance plénière sur la loi des finances 2015 après son adoption en commission le lundi 08 décembre 2014. Elle a fait l’objet de plusieurs heures de débat entre les députés, avant d’être adopté par la majorité des élus de la nation.

guillaumesoro.ci 

Commentaires