Politique

Bouaké/ Un périmètre de sécurité autour du marché de gros

Bouaké/ Un périmètre de sécurité autour du marché de gros

Dans le cadre de la redynamisation du secteur de la commercialisation du vivrier en Côte d’Ivoire, le préfet de région de Bouaké, Konin Aka a procédé, mardi, à la mise en place d’un périmètre de protection d’un rayon de 50 km autour du marché de gros de Bouaké.

‘’Le marché de gros a un certain nombre d’objectifs à atteindre et pour se faire on a mis en place des dispositifs dont ce qu’on appelle le périmètre de protection’’, a expliqué le préfet Konin Aka à la fin de la cérémonie de lancement de ce projet au corridor Nord de Bouaké.

Selon M. Aka, pour la mise en pratique de cette réglementation institutionnelle, tous les camions transportant du vivrier dans un rayon de 50 km à la ronde du marché de gros devront ‘’obligatoirement’’ effectuer leur déchargement dans l’enceinte de cette zone marchande créée à cet effet.

 ‘’C’est à partir de là (marché de gros) que les autres transactions s’engagent, or jusque-là, ce dispositif n’est pas très respecté. Donc nous procédons ce matin au lancement véritable de ce projet pour que les produits vivriers : igname, banane, arachide… qui arrivent de l’extérieur transitent d’abord par le marché de gros avant d’être redistribués ‘’ sur les marchés centraux du pays ou de la sous-région, a-t-il conclu, exhortant les forces de l’ordre à faire respecter cette décision gouvernementale.

Pour le maire de Bouaké, Nicolas Youssouf Djibo, '' la mise en application de cette disposition  marque le top départ du renouveau du marché de gros’’.

‘’Le périmètre de sécurité est la cheville ouvrière du marché de gros de Bouaké ’’, a fait remarquer pour sa part le Président du conseil d’administration (PCA) du MGB, Souleymane Ouattara, invitant dans la foulée tous les grossistes de vivrier opérant en dehors de ce marché à y intégrer.

Le marché de gros de Bouaké, bâti sur une superficie de 28 ha et comportant 370 magasins a été inauguré en 1998. Il est spécialisé dans la conservation et la commercialisation des produits vivriers et agro-alimentaires, comme la banane plantain, le manioc, l’igname, le riz, l’oignon, le cola, les fruits…etc.

Le MGB, classé comme marché d’intérêt national et international est le 136ème marché de gros du monde et le seul d’Afrique.

Commentaires