Politique

Bobi Wine de nouveau arrêté

Bobi Wine de nouveau arrêté

Le député a été arrêté à l'aéroport alors qu'il tentait de se rendre aux USA.

La star de la musique ougandaise et député Bobi Wine a été empêché de quitter le pays pour se faire soigner malgré sa libération sous caution, selon ses avocats.

Il a été accusé de trahison la semaine dernière, à la suite d'une présumée attaque contre le convoi du président Yoweri Museveni.

Lundi, le juge a déclaré que Bobi Wine pouvait être libéré sous caution dans la mesure où il ne pouvait s'enfuir.

Cette libération sous caution avec 32 autres politiciens de l'opposition qui avaient également été inculpés.

A la grande surprise de la défense, Bobi Wine a de nouveau été arrêté jeudi.

"[Il] a été arrêté à nouveau à l'aéroport. Le juge l'avait laissé récupérer son passeport parce qu'il devait quitter le pays pour des raisons médicales", a déclaré Robert Amsterdam à la BBC.

"Il a été violemment jeté dans une ambulance de la police. Ses avocats n'ont aucune idée de l'endroit où il a été emmené et nous sommes tous vraiment sous le choc", a-t-il ajouté.

Bobi Wine, de son vrai nom Robert Kyagulanyi, est apparu à son procès, lundi, sur des béquilles. Ses proches affirment qu'il a été torturé par des éléments de la Garde présidentielle pendant sa détention.

L'armée a qualifié ces allégations d'infondées et un porte-parole de la police a déclaré à la BBC que les autorités souhaitaient procéder à leurs propres tests médicaux.

Commentaires

encore D'Actu
ITV