Sport

Le Sénégal ‘forcé’ de jouer pour l’Afrique

Le Sénégal ‘forcé’ de jouer pour l’Afrique

L'entraîneur et le capitaine du Sénégal nient toute pression liée aux défaites des équipes africaines lors des premières journées dans leurs groupes respectifs.  

Cependant, le Sénégal, dernière équipe africaine à descendre sur les pelouses russes pour entamer sa coupe d'Afrique est obligé de jouer pour le continent.

Quatre défaites et seulement un but marqué par la Tunisie, le bilan de la première journée des équipes africaines est au plus bas en attendant le face à face Pologne-Sénégal cet après-midi à Moscou pour le compte du groupe H.

Le capitaine des Sénégalais, Cheikhou Kouyaté, a beau déclarer qu'avec ses coéquipiers ils "se concentrent sur ce qu'ils font", l'entraîneur Aliou Cissé clamer qu'il "n'y aura pas de pression supplémentaire", les Lions joueront pour l'Afrique.

L'occasion est l'ultime chance pour le continent aux cinq représentants de ne pas offrir un zéro pointé à l'issue de ses cinq premiers matchs.

La série noire du continent africain est sans appel avec 4 défaites de suite.

Face à la Pologne, 8ème au classement FIFA, les Sénégalais jouent pour eux d'abord, mais ils devront avoir en tête le scénario identique qui a consacré la défaite de l'Egypte, du Maroc et de la Tunisie, battus dans les ultimes minutes par l'Uruguay, l'Iran et l'Angleterre, sans oublier le déroulé du faible match livré par les Nigérians face à la Croatie.

Même si comme le rappelle Aliou Cissé "le premier match n'est pas décisif", l'entraîneur des Lions est conscient que "perdre le premier match vous met sous pression" pour le reste de la phase de poule.

L'Espagne a remporté une coupe du monde après avoir perdu son premier match, mais il n'en demeure pas moins que le plus sûr chemin de se qualifier déjà au second tour est d'obtenir au moins un résultat positif au premier match.

C'est la raison pour laquelle, Cheikhou Kouyaté, le capitaine du Sénégal estime que la rencontre contre la Pologne est "le jour le plus important" de la carrière des derniers joueurs africains à devoir faire leur baptême de feu dans cette coupe du monde.

Commentaires