Politique

Après le meeting d’hommage à Bédié à Yamoussoukro: Adjoumani Kobénan rassure le Rdr

Après le meeting d’hommage à Bédié à Yamoussoukro: Adjoumani Kobénan rassure le Rdr

Le ministre des Ressources animales et halieutiques, par ailleurs porte-parole du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), Kobenan Kouassi Adjoumani, a reconnu lundi les efforts consentis par le président de la République, Alassane Ouattara, en faveur de la paix et du développement du pays, face à une alliance des Houphouëtistes, le Rhdp, agitée depuis peu par ‘’des déclarations incendiaires’’ de certains cadres tendant à mettre à mal la cohésion nationale.

 

« La Côte d’Ivoire d’Houphouët, de Bédié et du président Alassane Ouattara est une Côte d’Ivoire paisible et non une Côte d’Ivoire d’excités », a tenu à fait  savoir Kobenan Kouassi Adjoumani, lors d’une séance de travail, le lundi 12 mars 2018, avec le maire d’Assuéfry et son conseil municipal, à la salle de réunion de ladite ville.  

« Au moment où nous sommes en train de parler d’élection sénatoriale où il faut aller en Rhdp, il y a des voix qui s’élèvent pour vraiment mettre à mal notre cohésion. Pour mettre à mal le Rhdp, pour mettre à mal notre volonté d’être ensemble. Mais, moi j’ai vécu des scènes atroces, vous aussi. Pour nous qui avons vécu ces faits, nous ne pouvons pas tolérer qu’au moment où nos deux chefs, le président Henri Konan Bédié et le président Alassane Ouattara s’activent pour que la paix définitive revienne en Côte d’Ivoire, qu’il y ait des déclarations incendiaires de nature à mettre à mal la cohésion sociale », a dénoncé le porte-parole du Rhdp.

Toutefois, le porte-parole du Pdci-Rda a tenu à rassurer leur allié principal au sein du Rhdp, le Rassemblement des républicains (Rdr) quant à ceux qui parlent au nom de sa formation.

« Je ne veux pas citer de nom, mais parmi les gens qui s’agitent aujourd’hui, il y en a qu’on a jamais vu au Pdci. Mais on décide d’aller en Rhdp, d’être ensemble.», a-t-il révélé.

Même s’il ne l’a pas cité nommément, l’on pourrait deviner qu’Adjoumani fait allusion à son adjoint, Jean-Louis Billon, dont la rumeur dit qu’il était un militant du Rdr jusqu’à sa démission forcé  de la présidence du conseil régional du Hambol.

 « Tant que nos deux chefs ne viennent pas nous dire qu’on a rompu d’avec le pacte, nous devons nous engager dans cette voie parce que c’est la voie du salut, c’est la voie qui peut sauver la Côte d’Ivoire, c’est la voie du dialogue, c’est la voie de la paix. Il ne faudrait pas que des personnes, pour leurs propres intérêts enflamment la Côte d’Ivoire », a conseillé le ministre des Ressources animales et halieutiques.

Commentaires