Politique

Après la libération de Simone Gbagbo : le PDCI et le RDR font la cour au FPI

Après la libération de Simone Gbagbo : le PDCI et le RDR font la cour au FPI

Des cadres du Front populaire ivoirien (FPI) dont Simone Gbagbo ont été libérés grâce à une amnistie du chef de l’Etat prise le 6 août 2018. Depuis lors, les lignes politiques bougent. Le PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) et le RDR (Rassemblement des républicains) se « disputent » le FPI.  

 

Sa rupture avec le RDR consommée, le parti d’Henri Konan Bédié se cherche de nouveaux alliés. Cette quête de compagnons de lutte a conduit le PDCI à se rapprocher du FPI, version Affi N’Guessan. A l’issue d’une rencontre entre le député de Bongouanou et le président du plus vieux parti politique ivoirien, le vendredi 10 août dernier, les deux hommes n’ont pas écarté la possibilité d’une alliance PDCI-FPI. «Les présidents Pascal Affi N'Guessan et Henri Konan Bédié se rencontrent au domicile de Bédié pour peaufiner le Front patriotique entre nos deux formations politiques, le FPI et le PDCI», affirmait un proche de l’ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo.

Henri Konan Bédié a également dépêché Jean-Louis Billon auprès de Simone Gbagbo. Le secrétaire exécutif du PDCI chargé de la Communication, de la propagande était accompagné d’une forte délégation.

Il n’en fallait pas plus pour faire réagir le RDR qui n’entend pas laisser son ancien allié investir le terrain. Le samedi 11 août, Anne Ouloto a effectué le déplacement au domicile de Marcel Gossio. La ministre de la Salubrité et de l’Assainissement a placé sa visite sous le sceau des retrouvailles familiales. «Un repas familial sera organisé à l’honneur de toutes les filles et tous les fils du Cavally et Guemon qui viennent de bénéficier de l’amnistie. Mais avant je compte envoyer une mission au Ghana et au Libéria pour rencontrer les autres frères de l’ouest et leur dire qu’ils peuvent et doivent rentrer au pays. Nous devons reconstruire le Cavally et le Guemon ensemble. Nous sommes d’abord parents, des frères et sœurs avant d’être des opposants politiques», a dit Anne Ouloto.

Le PDCI et le RDR sont désormais engagés dans une course de conquête de nouveaux alliés, principalement le FPI. Et des surprises peuvent naître car, comme on le dit, en politique, il n’y a pas de d’alliance contre-nature.

Commentaires