Politique

Appel de Daoukro : Après les cadres Baoulé, la jeunesse du Zanzan soutient Bédié

Appel de Daoukro : Après les cadres Baoulé, la jeunesse du Zanzan soutient Bédié

48 heures après l’annonce du soutien du Grand Centre au Président Henri Konan Bédié, c’était autour, hier, des jeunes du Zanzan de marquer eux-aussi, à leur manière, leur attachement indéfectible au n°1 du Pdci-Rda, à la Permanence du parti au Plateau.

Saisissant l’occasion, leur porte-parole, Appo Laurent a relevé que l’Appel du Président Bédié à Daoukro est un acte politique majeur de portée historique qui mérite d’être soutenu par tous ceux qui se réclament houphouëtistes. 
Pour lui, cet appel du Président Henri Konan Bédié est une opportunité pour les héritiers de continuer l’œuvre gigantesque du Père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Houphouët-Boigny. Conscient de cet enjeu, il fait savoir que la jeunesse du Zanzan sans exception est mobilisée comme un seul homme derrière son leader, le Président Bédié. «Le Président Henri Konan Bédié, en visionnaire, grand homme d’Etat, leader charismatique n’a fait que traduire les aspirations des populations en privilégiant l’intérêt national, pour un bonheur partagé», a-t-il relevé. En vue de faire adhérer pleinement les populations du Zanzan à l’Appel du Président Bédié, «la jeunesse Pdci-Rda du Zanzan» a décidé, les jours à venir, d’investir le terrain pour expliquer le bien-fondé de cet appel dans toutes contrées afin d’assurer la réélection du Président Alassane Ouattara à la présidentielle de 2015. 
Présent à la rencontre, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole du Pdci-Rda a marqué son soutien aux initiateurs de la rencontre. Puis, il les a exhortés à œuvrer inlassablement à l’application sur le terrain de l’Appel du Président Bédié. «Quand je vois tous ces visages radieux, je me dis quelque part que l’Appel du Président Bédié n’a pas été fait par hasard. C’est pour vous les jeunes que cet appel a été lancé parce que le Président Bédié connaît le passé, le présent. Mais ce qui le différencie de nous, c’est que lui, il voit le futur. Donc, ce futur se dessine dans la jeunesse», a-t-il dit.

Ben Sylla

Commentaires