Politique

Amani N'guessan: "Le silence de Gbagbo emmène le désordre au sein du FPI"

  • APA |

  • par K.O |
Amani N'guessan:

Le 5ème Vice-président du Front Populaire Ivoirien (FPI) chargé de la défense et de la sécurité, Michel Amani N’guessan, a estimé, samedi à Bouaké (379 Km au Nord d’Abidjan), que le "silence de Gbagbo", est source de "désordre" au sein du FPI.

Le seul "enjeu aujourd’hui, c’est la lutte pour le contrôle du FPI. Tout le reste n’est qu'habillage, puisque Gbagbo n’est pas là, chacun de nous se bat pour le contrôle du parti", a déclaré Michel Amani N’guessan lors d’une rencontre d’information avec les fédéraux et secrétaires de section FPI de la région de Gbêkê.

Il a exhorté les fédéraux et secrétaires de section FPI de la région de Gbêkê à opérer un "choix pour l’avenir" de ce parti qui traverse des tiraillements en interne entre deux tendances revendiquant chacune le contrôle de la direction de cette formation politique.

‘’Le problème au FPI est simple à comprendre quand on est un démocrate. Ce n’est pas simple quand on n’est pas démocrate", a-t-il soutenu en rappelant que "nous avons des textes".

" Nous sommes allés à un congrès en 2001. C’est Affi N’guessan qui est le président du Front populaire ivoirien. (…) Ceux qui disent que le FPI ne participera pas aux élections présidentielles de 2015, ce n’est pas eux qui ont la direction du parti. Ils parlent au nom de quelle instance du parti?" s'est interrogé l'ancien ministre de défense de Laurent Gbagbo.

"Ce qui se passe au FPI aujourd’hui est similaire à la rébellion. Les camarades ont bien étudié la rébellion ivoirienne’’ a ajouté le 5è Vice-président du FPI, invitant les fédéraux et secrétaires de section de Gbêkê à faire un choix entre "légalité" et "rébellion".

"Ne faites pas la politique de la méchanceté, mais faites la politique de la sagesse" a-t-il martelé en s’insurgeant contre "le silence" de Gbagbo. "Le silence de Gbagbo, emmène le désordre dans le parti, il suffit qu’il dise à Affi retires-toi et il le fera" a poursuivi Amani N'guessan. Il a dans la foulée, appelé les militants du FPI à la vigilance. "Ceux qui veulent prendre le FPI, si jamais ils réussissent le FPI est foutu" a prévenu Michel Amani N'guessan.

"Aujourd’hui le FPI est dans notre main (…) C’est sur notre corps qu’ils vont passer pour faire du FPI ce qu’ils veulent’’ a-t-il menacé avant de proposer à ses interlocuteurs le choix de la "légalité", qui est selon lui, le choix de Pascal Affi N’guessan. "C’est l’heure du choix et ce choix est décisif pour l’avenir du FPI" a-t-il conclu.

 

Commentaires