Politique

Amadou Gon Coulibaly lors de sa visite dans le Gôh le week-end dernier : « Nous irons aux élections locales prochaines en Rhdp parti unifié"»

Amadou Gon Coulibaly lors de sa visite dans le Gôh le week-end dernier : « Nous irons aux élections locales prochaines en Rhdp parti unifié

Le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, exhorte les populations à tourner la page des incompréhensions Dans une adresse aux populations de Guibéroua, le 30 juin 2018, dans le cadre d’une visite de travail, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a exhorté les populations à tourner la page des incompréhensions pour s’engager dans l’œuvre de construction du pays.

« (…) Cette cérémonie de reconnaissance au président de la République, SEM Alassane Ouattara, organisée par les fils et filles de cette grande région du Goh me donne l’occasion de vous saluer. Je voudrais sincèrement me réjouir de la forte mobilisation de ce matin consécutive à celle que nous avons eue à Ouragahio, à Guiberoua et à Galebré. Toutes ces mobilisations traduisent l’attachement de la région du Goh aux institutions de la République de Côte d’Ivoire. Et à la personnalité qui les incarne au plus haut niveau, c’est-à-dire SEM Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire. Oui la région du Goh est là, rassemblée en paix et dans toute sa diversité. Chers frères et sœurs, je me souviens encore de l’accueil que vous avez réservé au président Alassane Ouattara ici à chacun de ses passages à Gagnoa notamment en mars 2015 et en septembre 2015. Je l’ai dit tout à l’heure, partout où nous sommes passés, nous avons trouvé un accueil des plus enthousiastes et des plus fraternels conformes à la grande tradition d’hospitalité des populations de ces régions. Merci à vous tous pour l’accueil chaleureux qui nous est réservé partout où nous sommes passés. Aujourd’hui encore la région du Goh démontre qu’elle est une région de paix. Et cette ferveur populaire réaffirme sa fidélité d’engagement ferme derrière le président de la République pour ses actions de paix et de développement. Merci aux chefs traditionnels pour avoir toujours unifié les alliances séculaires entres nos peuples. Merci à vous honorables chefs traditionnels ; merci aux guides religieux pour leurs prières qui ont favorisé la consolidation de notre pays mais aussi le bon déroulement des activités. Je voudrais dire un merci spécial à tous les ministres et à tous les cadres du département qui ont effectué le déplacement pour venir ici à Gagnoa. Merci à tous, merci pour votre présence, merci aux élus et cadres et aux braves populations du Goh qui ont mis l’intérêt supérieur de leur région au-dessus de toute autre considération. C’est en cela que je voudrais saluer la délégation du Front populaire ivoirien.

Vous me permettrez à cet égard de remercier le président du conseil régional du Goh, le doyen, le jeune comme vous le dites, Joachim Djédjé Bagnon. Il a bien voulu m’inviter dans cette région en votre nom à tous. Je voudrais lui traduire les salutations et tout le soutien du président Alassane Ouattara. Je voudrais le féliciter pour le bilan de son action à la tête du conseil régional et le féliciter pour le siège du conseil régional et lui dire que son bilan que nous venons de visiter lui vaut bien un deuxième mandat. Merci au ministre Louis André Dacoury Tabley, cher frère ; merci à la présidente du comité d’organisation, notre sœur Belmonde Dogo vice-présidente de l’Assemblée nationale, à Aimée Zegbeyou, magistrate et cadre de Gagnoa qui a parlé au nom des populations. Je voudrais vous remercier tous, je n’omets personne. Je salue aussi le corps préfectoral avec à sa tête le préfet de région et les membres du corps préfectoral.

A chacune et à chacun, je voudrais exprimer ma profonde gratitude et toute ma reconnaissance, chers frères et sœurs de la région du Goh. La grande mobilisation de ce soir est un élément important pour magnifier les actions du président de la République. Et je considère que cela est un symbole fort. C’est la preuve que nous avons décidé de construire le pays dans l’union et dans la paix. C’est également le signe que les Ivoiriens ont fait le choix de vivre ensemble dans la cohésion et la paix. C’est enfin et surtout la confirmation de la qualité remarquable du travail accompli par le président de la République. Oui, grâce aux qualités exceptionnelles du chef de l’Etat et à son bilan élogieux à la tête de la Côte d’Ivoire, les Ivoiriens et les Ivoiriennes de tous les horizons se rassemblent et se mobilisent pour la paix et autour de ses actions. Et c’est dans cet élan de reconnaissance que les régions de Côte d’Ivoire lui expriment leur soutien. Hier c’était la région du Poro , c’était le grand centre à Yamoussoukro , c’était le Sud-Comoé à Bassam , le Loh –Djiboua à Divo , la Mé à Adzopé , la Bagoué à Boundiali , le Cavally à Taï et la région du Tchologo à Ferkessédougou . Aujourd’hui c’est la région du Goh à Gagnoa et demain en juillet ce sera le Hambol à Dabakala . Oui, ces cérémonies ne visent qu’une seule vérité : nous avons un président de la République exceptionnel qui travaille pour le bien-être de ses concitoyens et cela, à la grande satisfaction des populations de Côte d’Ivoire.

Oui chers frères et sœurs, le président Alassane Ouattara est au travail. Cela se traduit par les performances économiques réalisées par notre pays en moins d’une décennie. Oui le président Alassane Ouattara est au travail et la Côte d’Ivoire est rassemblée autour de sa politique. Oui le président est au travail et grâce à son leadership incontestable, notre pays la Côte d’Ivoire a fait son grand retour sur la scène internationale. Oui le président est au travail avec la réalisation d’importantes infrastructures dans divers domaines. Je veux citer les infrastructures routières, aéroportuaires. Il y a aussi des réalisations dans le secteur de l’éducation, de la santé, des logements sociaux, etc. Oui le président est au travail et les conditions de vie de nos populations s’améliorent.

S’agissant de la région du Goh, le président de la République a consenti d’importants investissements sur la période 2011-2018 dans le cadre de sa politique de développement régional de notre pays. Ainsi en matière d’infrastructures routières, sachez que ce sont des investissements de près de 125 milliards de FCFA qui ont été engagés dans la région du Goh. D’abord au niveau du reprofilage lourd et de la réhabilitation de la voie qui part de N’Douci et qui vient ici lentement mais sûrement vers notre Gagnoa. C’est aussi la construction d’ouvrages métalliques que nous avons lancée hier (samedi dernier, ndlr) à Guiberoua et c’est également les traitements de route dans la commune de Gagnoa. En matière d’hydraulique humaine, c’est près de 32 milliards de FCFA qui ont été injectés dans les travaux achevés ou en cours. Il s’agit de la construction de l’unité de traitement d’eau couvrant les localités de Pkepkekou , Bayota et Ouragahio et aussi les travaux d’installation de la station de traitement d’eau qui va couvrir toute la région du Goh . Cette station permettra de desservir 40.000 personnes au niveau de la ville de Gagnoa. Il y a également les travaux de construction d’un château de 50 m3 que nous avons lancés à Galebré. Dans le domaine de la santé, près de 8 milliards de FCFA ont été consacrés à ce secteur avec la construction de l’hôpital général de Gagnoa, la réhabilitation de la maternité, du bloc, du laboratoire de l’Hôpital Général de Oumé et enfin la construction de la maternité et du centre de santé urbain dans la sous-préfecture de Gnagbodougnoa.

Dans le domaine de l’électrification, les investissements engagés dans la région sont évalués à près de 15 milliards de FCFA. Il s’agit des travaux de renforcement du réseau électrique dans les chefs-lieux de département et autres. Tous ces travaux vont faire passer le nombre de localités électrifiées de 196 en 2011 à 206 en 2018. Ainsi toutes les localités seront électrifiées à fin 2018. Sachez aussi que dans le cadre de l’éducation pour tous, votre région n’a pas été oubliée si l’on s’en tient aux différentes infrastructures qui ont été réalisées dans le secteur. Mais le maire de Gagnoa l’a rappelé, nous sommes ici réunis au stade Biaka Boda, sur cette pelouse synthétique qui est un don de la Première dame Madame Dominique Ouattara.

Chers frères et sœurs de la région du Goh, ce sont donc toutes ces réalisations qui justifient votre présence ce matin à cette cérémonie hommage au président de la République. Chers frères et sœurs, je sais cependant que vos attentes sont encore nombreuses et que des défis importants restent encore. Je vous ai écouté, j’ai écouté votre porte-parole. Je transmettrai au président toutes vos doléances. Les travaux d’infrastructures à Ouragahio, à Guiberoua et à Galebré et la mise en service de l’unité de traitement d’eau ce matin à Gagnoa traduisent la volonté du chef de l’Etat de répondre favorablement à vos sollicitations. Ensemble rassemblés nous travaillerons sous la haute autorité du président de la République afin de relever tous les obstacles à l’émergence de la région du Goh. La région prendra bel et bien sa place dans le train de l’émergence de la Côte d’ivoire. Pour cela nous devons renforcer la cohésion sociale et la paix. (…) Les événements douloureux que nous avons connus dans le passé font partie de l’histoire des peuples dans leur marche, dans leurs destins. Il nous faut toujours apprendre à vivre en frère et sœur. Fils et filles du Goh, c’est avec courage que nous devons surpasser les difficultés du passé et nous rassembler autour de notre République. Travaillons main dans la main pour bâtir une Côte d’Ivoire forte. Oui sur cette terre des hommes, sur cette terre de vérité il n’y’a aucun problème, même plus que complexe, qui ne puisse trouver une solution satisfaisante si nous acceptons de nous faire confiance et de travailler en toute humilité et avec détermination dans l’intérêt supérieur de la nation. Donnons une chance véritable à la paix, à la paix des cœurs. Dans cette perspective, ma conviction reste inébranlable que notre alliance politique en vue de la création du parti unifié constitue le socle le plus sûr pour la consolidation de l’union des filles et des fils de notre pays. J’en appelle au sens de la responsabilité de tous, en particulier les anti-Rhdp de tous bord afin que nous consolidions nos acquis. Les acquis de ces dernières années en particulier la paix. En tout état de cause je voudrais dire, et je tiens à le préciser, que nous irons aux prochaines élections municipales et régionales en Rhdp. Cette alliance, nous devons l’élargir sans délai, nous devons l’ouvrir à tous les Ivoiriens et Ivoiriennes. Restons fidèles aux idéaux du président Félix Houphouët-Boigny qui consistent à rassembler tous les enfants de la Côte d’Ivoire. Travaillons tous autour du président Alassane Ouattara pour faire entrer notre pays dans le cercle des pays émergents. Travaillons à offrir un monde meilleur aux générations futures, pour atteindre cet objectif nous devons œuvrer à un Ivoirien nouveau comme je l’ai dit à Ouragahio. Je suis venu ici en pays bété dans la région du Goh à Ouragahio, à Galebré, je rendrai compte au président de la République du nouveau pacte que vous avez signé avec lui (…) »

Commentaires