Politique

Akossi Bendjo veut une reconciliation Affi-Sangaré

Akossi Bendjo veut une reconciliation Affi-Sangaré

L'ex-maire du Plateau Noël Akossi Bendjo, haut cadre du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), a affirmé que son parti est "favorable à un Front populaire ivoirien FPI (opposition) unifié, pour construire ensemble l'avenir de la" Côte d'Ivoire, sur TV5

"Le PDCI est favorable à un Fpi unifié de façon à ce que nous puissions nous mettre ensemble pour construire l'avenir de notre pays", a déclaré M. Bendjo.

Le principal parti de l'opposition qui s'est rapproché du PDCI, depuis le retrait du parti de Henri Konan Bédié du Rhdp, la coalition au pouvoir, est divisé en deux camps (pro Affi et pro Sangaré) pour le contrôle de la formation.

Début août, M.Bédié a annoncé le retrait de son parti du processus de mise en place du parti unifié dénommé RHDP, regroupant les formations politiques de la coalition au pouvoir.

Le PDCI souhaitait que le RDR (Rassemblement des républicains), son principal allié au sein du RHDP, s’engage clairement à soutenir son candidat lors de la présidentielle de 2020.

Pour Akossi Bendjo, le PDCI "sera accompagné" en 2020 de "celui qui acceptera", rappelant que son parti avait donné "mandat" à M. Bedie pour poursuivre les négociations avec ses ex-alliés du Rhdp.

Début août, M.Bendjo a été révoqué de son poste de maire du Plateau (centre des affaires) pour "détournement de fonds portant sur plusieurs milliards de FCfA"

M. Bendjo qui dit être en mission à l'extérieur pour son parti s'est dit "respectueux" de cette décision des autorités, espérant "que ce qui (lui) arrive ne sera pas perpétué dans l’intérêt des uns et des autres".



afrique-sur7.fr

Commentaires

encore D'Actu
ITV