Politique

Affi N’guessan : « Il n’y a pas de honte en politique »

Affi N’guessan : « Il n’y a pas de honte en politique »

Pascal Affi N’guessan, président d’une tendance du Front populaire ivoirien (FPI) estime avoir gagné une bataille après l’échec cuisant de sa marche dite de la colère du samedi 17 juin 2017. Cette attitude se comprend par la conception de la politique par Affi N’guessan.

Piqûre de rappel.

La faible mobilisation relative à sa marche de la colère tenue samedi 17 juin 2017 n’ébranle nullement Pascale Affi N’guessan, président d’une tendance du FPI. A juste titre, le président du FPI levait le voile, en conférence de presse jeudi 11 mai 2017 sur sa conception de la politique. « En politique, il n’y a pas de honte. C’est comme un boxeur. Ce n’est pas parce qu’il a été battu hier qu’il doit renoncer aujourd’hui. », a-t-il indiqué en réponse aux questions des journalistes. Il est clair que les échecs, Pascal Affi N’guessan sait les reconnaitre officieusement et non officiellement.

En ce qui relève du refus de l’aile radicale du FPI de participer à la vie politique nationale, Affi N’guessan l’avait imagé en ces termes. « A la maison, quand l’enfant, fâché, refuse de manger, sa mère lui garde de la nourriture. Mais en politique, si tu refuses de manger, on ne te garde rien. », avait-il affirmé en conférence de presse sous les ovations de ses partisans.

En somme, quiconque comprend la vision de Pascal Affi N’guessan ne se focalise point sur ses échecs qui, du reste, ne représentent rien à ses yeux.

Commentaires