Politique

Affi N’guessan : « Gbagbo ne m’a jamais dit de quitter la tête du FPI »

Affi N’guessan : « Gbagbo ne m’a jamais dit de quitter la tête du FPI »

La guéguerre au sein du Front Populaire Ivoirien (FPI) ne semble pas être prête de s’arrêter. Contesté depuis sa prise des commandes du parti, Pascal Affi N’Guessan ne compte pas lâcher prise. Il a déclaré que, Laurent Gbagbo (le fondateur du FPI) ne lui jamais dit de quitter son poste de président du parti. Une réponse aux flèches reçues de la part du camp de son adversaire en interne, Sangaré.  

“Leur action est bâtie sur le mensonge autour de Gbagbo. Comme eux-mêmes n’ont aucune capacité pour proposer ou pour défendre des idées. Donc, ce sont les soi-disantes positions de Gbagbo qui sont devenues leur argumentaire principal. (…) Ils se cachent derrière des soi-disantes positions de Gbagbo. + Gbagbo dit qu’il ne veut pas d’Affi+ Donc, …mais Gbagbo n’a jamais dit ça. Il a les moyens de s’exprimer, de dire ce qu’il pense’’, a déclaré M. Affi N’guessan, au cours d’une conférence de presse, au siège de la frange du FPI qu’il dirige.

Si la conférence était initialement prévue pour donner des informations sur l’organisation du 4e Congrès ordinaire prévu les 27 et 28 juillet à Abidjan, Finalement, c’est à de longues explications sur l’origine, les conséquences de la crise qui déchire depuis quatre ans le FPI, que les journalistes ont eu droit.

Affi N’guessan, contesté par des cadres mais reconnu par le pouvoir, a assuré qu’il a “les moyens juridiques et humaines de mettre fin à la fronde’’ mais a indiqué qu’il recherche “l’unité’’ du parti.

“C’est la solution, c’est de vider la fronde de sa substance en expliquant la vérité aux militants’’, a-t-il précisé.

La crise perdure, selon lui, à cause de certains hommes politiques dont l’avenir en dépend. “Ils n’ont pas intérêt à ce que la crise finisse’’, a-t-il expliqué, reconnaissant qu’ “il y a politiquement deux FPI, mais qu’il n’y a qu’un seul juridiquement’’.

“Ma part de responsabilité (dans cette crise), c’est d’être vivant’’, a-t-il toutefois reconnu.

Concernant le congrès, il a affirmé que 10.000 délégués venant des 6.000 sections du parti en Côte d’Ivoire et à l’extérieur, étaient attendus à cette grande réunion dont le thème est : “Mobilisation et engagement pour la démocratie et l’alternance en 2020’’.

Le congrès devrait être marqué par l’élection à la présidence du parti pour laquelle l’ex-Premier ministre a annoncé son intention de briguer un nouveau mandat.

Les adversaires internes de M. Affi N’guessan ont eux aussi annoncé l’organisation d’un congrès, début août à Moossou, le village natal de Simone Gbagbo, l‘ex-Première dame.


avec afrique-sur7.fr

Commentaires