Politique

Affaire cache d'armes : Guillaume Soro lance un appel à ses proches sur Facebook

Affaire cache d'armes : Guillaume Soro lance un appel à ses proches sur Facebook

Guillaume Soro est sorti de sa réserve lundi en appelant ses proches à plus de retenue surtout sur les réseaux sociaux afin d’éviter les débats inutiles concernant le cas Soul to soul.

 

Il avait dit qu'il s'abstiendrait de tous commentaires mais le chef du parlement ivoirien, Guillaume Soro ne tient plus face aux polémiques « inutiles » sur les réseaux sociaux, il s'inquiète et sort de son silence.

  « De retour du Maroc j'ai noté que la toile était inondée de polémiques inutiles. Une fois encore je demande à mes proches de refuser les débats futiles. J'avais 29 ans quand pour la première fois j'ai déclaré et assumé la rébellion en Côte d'Ivoire. J'ai même écrit un livre: "Pourquoi je suis devenu un rebelle." N'accusez personne (ni Bédié ni Ouattara…) a-t-il été claire avant de lancer un dernier appel à ses nombreux admirateurs.

"Ne vous laissez pas consumer par la haine, les insultes et les clabauderies. Je suis seul responsable. Ne polluez pas l'environnement des enquêtes.

J'attends de tous des débats d'apaisement, des messages de Pardon et de réconciliation. Gardez le cap sur le rassemblement des ivoiriens." Explique-t-il sur sa page officiel Facebook

Rappelons que dans la nuit du dimanche 14 mai, alors que des militaires manifestaient pour revendiquer des primes à Bouaké, il a été découvert des armes (des kalachnikovs, des munitions et des lance-roquettes ) dans l’une des propriétés de Soul To Soul, chef du protocole du Président de l’Assemblée nationale. Le président du parlement ivoirien Guillaume Soro avait d’ailleurs appelé au calme et invité son chef du protocole à se mettre à la disposition des enquêteurs pour élucider la question.

Commentaires