Politique

ADO à Guillaume Soro : « je t’ai fais alors que tu n’étais rien »

ADO à Guillaume Soro : « je t’ai fais alors que tu n’étais rien »

Le mouvement de grogne du 6 janvier 2017 des soldats issus de l’ex rébellion, qui a mis à mal l’autorité du Président Alassane Ouattara, est l'une des causes du profond bouleversement des rapports entre ce dernier et le Président de l’Assemblée Nationale Guillaume Soro.

Ayant toujours considéré Soro comme son fils adoptif, ADO a été meurtri par les rapports des services de renseignements Ivoiriens qui avaient formellement identifié son « fils » comme le principal commanditaire de ces troubles.

Très remonté, le Président Alassane Ouattara aurait convoqué en urgence une réunion restreinte du Conseil National de Sécurité (CNS), à laquelle avait assisté le PAN Soro.

Presqu’en larme, ADO lui aurait brandit une copie du rapport émanant des services de renseignements militaires qui le suspectait d’être celui qui se cacherait derrière cette mutinerie.

Rongé par la colère et la douleur, le Chef de l’Etat aurait demandé au PAN Soro les raisons qui l’avaient poussé à ourdir cette action qu’il qualifiait de complot contre lui.

Le Président Ouattara ne se serait pas gêné à demander à son ex protégé de faire preuve d’un peu de gratitude envers lui ; car quelques années en arrière, ce dernier n’était rien et qu’il lui devait son ascension sociale et politique.

C’est la main sur le cœur que « Bogota » jura qu’il n’avait rien à avoir avec tout ce qui avait été dit sur son compte et qu’il ne se reconnaissait pas dans ce rapport. La suite, on la connait.

Source: Echos confidentiels

Commentaires