Politique

Adjoumani Kouassi "charge" Bédié, 24 H après son exclusion du PDCI

Adjoumani Kouassi

Le ministre des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani, par ailleurs président-exécutif du courant politique "Sur les traces d’Houphouët-Boigny" anime une conférence de presse,  24 heures après son exclusion du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), soit ce lundi à Abidjan.

Une occasion pour lui de donner son avis sur son exclusion du parti septuagénaire qui a fait la une des tabloïds ce lundi matin.

Le 3 juillet dernier, Kobenan Kouassi Adjoumani annonçait la création de "Sur les traces d’Houphouët-Boigny", "un mouvement dont le nom est chargé de sens", avait-il dit.

Ce à quoi le président du PDCI avait répondu : "J’ai appris que certaines personnes veulent créer un courant au sein du parti, dont l’objectif serait de soutenir un projet sur lequel le bureau politique s’est clairement exprimé. La création de courant n’est pas admise dans notre parti".

Dans la nuit du 20 juillet, le PDCI rendait public une note d’information révélant la non reconduction du ministre des ressources animales, favorable au parti unifié, dans le nouveau bureau politique du parti dirigé par Bédié mais qui le 10 juillet avait été reconduit dans le Gouvernement Gon III. Deux jours plus tard, il est exclu du PDCI.

"Ainsi les personnes dont les noms suivent ne peuvent plus se prévaloir de la qualité de militants du PDCI-RDA dont ils se sont exclus d'eux-mêmes en choisissant de devenir militants du parti unifié RHDP.

En conséquence, ces personnes ne peuvent ni parler ni agir au nom du PDCI-RDA ni arborer les insignes du PDCI-RDA. Ce sont : KOUASSI KOBENAN ADJOUMANI, BERNARD KOUTOUA EHUI, AMEDE KOUAKOU, PAULIN DANHO, MICHEL BENOIT COFFI, FELIX ANOBLE, KAGNON SILUE, ADOPHE KONAN SARAKA, NOEL YAO, LOUIS KOUAKOU AMBONOUA, BEHOU EKIS", a dit Maurice Guikahué, secrétaire exécutif en chef du parti, lors d’un point de presse qu'il a animé dimanche.

Adjoumani et certains cadres du PDCI ont pris part à l’Assemblée générale constitutive du RHDP le 16 juillet dernier. Une AG à laquelle Henri Konan Bédié avait défendu les militants de son parti d’y prendre part, lui qui veut la mise sur pied du parti unifié RHDP après 2020. Ce à quoi s’oppose Alassane Ouattara, président d'honneur du Rdr qui, le veut avant la prochaine présidentielle.

M. Ouattara a été élu président du parti unifié RHDP lors de cette AG constituante.

Rendez-vous est donc pris dès 15H pour savoir la réaction du natif d'Amanvi.

 

Commentaires