Politique

Adama Bictogo exhorte les cadres RDR de Daloa à avoir de la considération pour les militants 

Adama Bictogo exhorte les cadres RDR de Daloa à avoir de la considération pour les militants 

Le président du comité d’organisation du 3ème congrès du Rassemblement des Républicains (RDR), Adama Bictogo, a invité samedi à la place Gbèbani de Daloa, en prélude à ce tte rencontre, les cadres, les députés et ministres du parti présidentiel à avoir de la considération pour les militants qui ont cru en l’idéal du parti.

 

« Chers militants, un jour nouveau va venir,  l’horizon va s’éclaircir .., on ne peut pas  être tous ministres, ni directeur général, mais ce qu’on demande, c’est la considération pour tous ceux qui ont cru à cet idéal du RDR. Ces femmes qui viennent, elles n’ont pas demandé à être DG, à être ministres, tout ce qu’elles demandent c’est qu’on les regarde un peu », a lancé Adama Bictogo aux cadres du RDR.

Il les a invités par ailleurs à l’humilité et à ne jamais oublier leur passé tout en demandant aux responsables du parti un peu de présence auprès des « parents », un peu de respect aux militants, simplement le partage, la solidarité et l’union. « Ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise », a-t-il fait observer.

Rappelant des actions du président de la République à savoir la construction de routes, d’universités, de centres de santé, d’infrastructures économiques et bien d’autres, M. Bictogo a demandé pardon à tous ceux qui sont fâchés dans le parti et assuré que l’avenir sera meilleur avec le troisième congrès qui sera « le congrès du changement, de la rupture ».

« Aucun d’entre nous ne peut s’en sortir en dehors du RDR nous sommes condamnés à vivre ensemble dans la tolérance et dans le pardon… C’est vrai que dans la vie des hommes, d’une société, on peut avoir l’impression d’être oublié mais Alassane Ouattara ne peut pas être partout, c’est nous qui avons échoué », a avoué le ministre.

A cette cérémonie, il a offert aux femmes la somme de cinq millions FCFA, aux jeunes, deux millions et aux secrétaires de section la somme de 500 000 FCFA, 250 000 FCFA au RER. Il a invité les militants à venir massivement au congrès des 9 et 10 septembre à Abidjan. « L’intérêt général ne vaut que par la prise en compte des intérêts individuels. Si chacun de vous ne voit pas son bonheur dans ce qu’on fait, on ne peut pas avancer », a-t-il dit.

 

                                                                                   AIP

 

 

 
Commentaires