Politique

Aboudramane Sangaré : « Si Gbagbo avait démissionné, ça allait être pire »

Aboudramane Sangaré : « Si Gbagbo avait démissionné, ça allait être pire »

Aboudramane Sangaré a animé une conférence de presse ce jeudi 15 février 2018 à la résidence privée de Laurent Gbagbo. Ce proche de l’ex chef d’Etat ivoirien a dit sa part de vérité sur sa relation avec le fondateur du Front populaire ivoirien (FPI) tout en lançant des piques à Affi N’Guessan.  

 

Le conférencier a cru bon de lever un coin du voile sur ses rapports avec Laurent Gbagbo. « Gbagbo et moi on se connait tellement…Je n’ai pas besoin de quelqu’un qui vient de la CPI (Cour pénale internationale, Ndlr) pour savoir ce que Gbagbo pense », a déclaré l’ex inspecteur d’Etat.

Répondant aux propos d’Affi N’Guessan l’accusant d’avoir « conduit Gbagbo à la CPI », le « Gardien du temple » n’y est pas allé du dos de la cuiller. « C’est Sangaré qui a conduit Gbagbo à la CPI. Il encourage toujours les autres sur les mauvaises voies et après, il refuse d'assumer », déclarait le député de Bongouanou. M. Sangaré a apporté la réplique à son ancien camarade de lutte. « Gbagbo n’est pas quelqu’un d’influençable. Il a sa vision, j’ai ma vision. Dans nos rapports, on se dit la vérité », s’est-il exprimé.

Au sujet de la crise postélectorale de 2010, Aboudramane Sangaré a fait savoir que « si Gbagbo avait démissionné, ça allait être pire ».

 

 

Commentaires