Politique

Abidjan: Samba David en liberté provisoire pour raisons de santé (Avocat)

Abidjan: Samba David en liberté provisoire pour raisons de santé (Avocat)

Cette annonce de la mise en liberté provisoire de Nicaise Douyou dit Samba David a été faite mardi par son avocat Maitre Rodrigue Dadjé sur les réseaux sociaux, à Abidjan.

 

"Je viens d'obtenir de la justice ivoirienne, la mise en liberté provisoire de Samba David, pour raisons médicales. Merci à la justice ivoirienne d'avoir fait droit à ma demande de mise en liberté. Samba David actuellement très souffrant pourra retrouver sa petite famille et assurer un meilleur suivi de sa santé. Merci Seigneur", a-t-il posté. 

Le président de la Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire a été interpellé en septembre 2015 puis condamné le 02 octobre à six mois de prison ferme pour "trouble à l’ordre public, discrédit sur une décision de justice, provocation d’un attroupement non armé et complicité de destruction volontaire d’objets", lors des marches éclatées de l’opposition les 10 et 11 septembre à Abidjan.

Pour le Procureur de la République, Richard Adou dans une déclaration datée de novembre 2017, "Sa détention préventive est régulièrement prolongée par le juge d’instruction, conformément à la loi. Contrairement aux informations relayées, la détention du nommé DOUYOU Nicaise alias SAMBA David n’est nullement arbitraire. Elle est conforme aux dispositions des articles 138 et suivants du Code de procédure pénale"

Depuis cette détention, son état de santé n’a cessé de se détériorer. D’où cet autre message de son avocat en juin dernier. 

"Il m’est revenu de la part de la famille de Monsieur DOUYOU Nicaise alias SAMBA DAVID qu’il serait actuellement gravement malade et privé de soins. Pour rappel, Monsieur DOUYOU Nicaise alias SAMBA DAVID était en détention préventive à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA), lorsqu’il a été déporté en secret par les autorités judiciaires ivoiriennes vers une destination qui m’est toujours inconnue à ce jour, et ce, malgré les courriers que j’ai adressés aux Autorités judiciaires". 

C’est donc un conseil heureux qui a fait l’annonce dans la nuit de ce mardi 24 juillet de la mise en liberté provisoire de son client en postant également des images de ce dernier sur sa page Facebook.

Commentaires