Politique

Élu maire par 43 conseillers sur 43 présents - Hamed Bakayoko : « Ce que le Président m’a demandé de faire pour Abobo »

Élu maire par 43 conseillers sur 43 présents - Hamed Bakayoko : « Ce que le Président m’a demandé de faire pour Abobo »

Le nouveau conseil municipal d'Abobo, issu des élections municipales du 13 octobre 2018, s'est réuni dans ses locaux, pour élire le maire et ses adjoints, le samedi 08 décembre 2018.

Après un scrutin uninominal (mode de scrutin où le candidat doit réunir la majorité absolue des suffrages sur son nom, pour être élu) secret, le conseil a porté son choix sur le ministre d'État, Hamed Bakayoko, seul candidat en lice pour la tête de la municipalité. Il a obtenu 43 voix sur 43. Un plébiscite dont s'est réjoui le nouveau maire, qui s'est engagé à faire d'Abobo, une commune donnant fière allure. 

« Je veux vous rassurer. Nous sommes plus que pressés de commencer le travail. La chaleur des contacts de la campagne nous manque, le contact avec les populations et leurs réalités nous manque. Je suis pressé que la passation des charges ait lieu le plus rapidement possible. Vous pouvez compter sur nous. Nous allons faire le travail très sérieusement pour apporter des solutions à toutes les préoccupations des populations d'Abobo. Nous allons traiter avec sérieux et efficacité vos questions de sécurité, de salubrité, d'infrastructures routières. Nous allons faire en sorte de réduire la pauvreté, de donner la chance à tous ceux qui ont la volonté, la capacité, mais qui n'ont pas les moyens, d'avoir un avenir. J'ai la bénédiction du Président de la République, SEM Alassane Ouattara. Il m'a demandé de transformer, dans un délai de un à deux ans, tout Abobo. Je lui dédie donc cette victoire. Nous allons aller très vite. Tous les jours, nous allons progresser dans la réalisation de notre ambition pour Abobo. Faites-nous confiance, je vous fais confiance. Je serai à votre écoute. Je vais vous considérer. Je vais vous respecter. 

Donc n'hésitez pas. Nous ferons d'Abobo une vraie famille solidaire où nous avançons ensemble, où nous tenons compte de ceux qui ont des problèmes, où nous aidons ceux qui sont en détresse. Abobo sera quelque chose qui fera tonner le coeur de tout le monde à Abidjan. Elle sera la place où chacun voudra envie d'être», a indiqué le premier magistrat d'Abobo, le ministre d'État, Hamed Bakayoko. Il a appelé à l'union de tous, autour de la commune la plus peuplée d'Abidjan:« Je lance un appel à tous les enfants d'Abobo, membres du conseil municipal et même à ceux qui n'ont pas voté pour nous, il faut que nous soyions ensemble. La compétition électorale, c'est un moment. Dès que la population a choisi, nous devons nous mettre ensemble. Puisqu'étant candidats, nous avions, chacun, l'ambition d'apporter quelque chose à nos populations. Nous leur avons dit que nous les aimons et nous avons le souci de leurs préoccupations. Si tel est le cas, nous devons être capables de dépassement, de nous mettre ensemble pour ne voir que l'intérêt de la commune. Nous devons être une grande famille unie. Si nous sommes rassemblés, nous serons capables d'aller plus loin». Outre le maire, six adjoints ont été élus, dont le premier est Mme Jeanne Peumond qui a récolté 42 des 43 suffrages exprimés. Quant au conseil municipal, 43 conseillers y siègent, avec à leur tête, la ministre de l'éducation nationale, Kandia Camara. Selon l'ordre protocolaire, le premier conseiller municipal prend les rênes de la mairie en cas d'absence ou d'incapacité à exercer du maire et ses adjoints. 

Ces élections ont vu la participation de 43 conseillers sur les 50 que compte la liste. Étaient absents, Koné Tehfour, tête de liste Ensemble Pour Abobo ( EPA ) et les siens, et Alberic Mandjoba, tête de liste Pdci-Rda, à la dernière élection municipale à Abobo. Le dernier cité, quant à lui, s'est excusé par une note auprès du Préfet d'Abidjan, Vincent Toh Bi Irié qui a supervisé les élections, et a donné des conseils et recommandations aussi bien à la population, qu’à la nouvelle municipalité. 

Commentaires