Politique

69e session de l’Assemblée générale des Nations unies : Ce que le Président Ouattara a dit au monde !

69e session de l’Assemblée générale des Nations unies : Ce que le Président Ouattara a dit au monde !

Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, qui séjourne à New York (USA) depuis le samedi 20 septembre 2014, à la faveur de la 69è Session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, a eu plusieurs activités ce lundi 22 septembre 2014.

En début de journée, le Chef de l’Etat a pris part à une rencontre de haut niveau des Chefs d’Etat du Sahel, sur le ‘’Dividende démographique dans le Sahel’’, à l’invitation conjointe de la Banque Mondiale et du FNUAP (Fonds des Nations Unies pour l’Alimentation et la Population), au siège des Nations Unies. A cet effet, il a indiqué partager la vision de ses collègues Chefs d’Etat qui l’avaient précédé sur le sujet (Mahamadou ISSOUFOU du Niger et Idriss DEBY ITNO du Tchad) notamment sur les questions liées à la fécondité élevée dans nos pays ; aux difficultés dans le domaine de l’éducation, surtout celle des jeunes filles, et à la santé.

Cependant, le Président Alassane OUATTARA a insisté sur la question des grossesses en milieu scolaire, un sujet qui demeure une ‘’préoccupation importante’’ pour la Côte d’Ivoire. A cet égard, il a préconisé des ‘’actions très fortes’’, telles que la prise de mesures ou le vote de lois par l’Assemblée Nationale afin de ‘’poursuivre en justice’’ les Enseignants qui seraient coupables de tels actes.

Le Président de la République, a par ailleurs indiqué que l’éducation qui est un sujet majeur en Côte d’Ivoire, a amené le Gouvernement à décider de la construction de lycées et collèges de jeunes filles, surtout dans la partie nord du pays où le taux de scolarisation est très faible. Dans ce cadre, il a annoncé que dès l’année prochaine, l’école sera ‘’obligatoire et si possible gratuite’’ dès l’âge de 6 ans et ce jusqu’à 16 ans.
En fin de matinée, le Président de la République s’est rendu en compagnie de la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA, à ‘’OPEN SOCIETY FUNDATIONS’’ où il a échangé avec M. Georges SOROS, Président Fondateur de cette structure qui oeuvre à la promotion de la bonne gouvernance démocratique, des droits de l’homme ainsi que pour les réformes économiques, sociales et légales.
Au terme de la rencontre, le Chef de l’Etat a indiqué avoir échangé avec M. SOROS sur la possibilité pour la Fondation de ‘’s’impliquer davantage’’ en Côte d’Ivoire, où elle intervient déjà au niveau de la Pharmacie de la Santé Publique par un don à hauteur de un million de dollar par an en médicaments. Il a dit avoir également profité de l’entretien avec M. SOROS pour solliciter l’aide de sa Fondation dans la lutte contre la fièvre Ebola ainsi que dans la construction de collèges de jeunes filles dans chaque District de la Côte d’Ivoire. Tout comme il a demandé l’appui de la Fondation pour la mise en
oeuvre de son programme de gouvernement qui est de rendre l’école obligatoire et gratuite pour les enfants de 6 à 16 ans.



Pour terminer, le Président Alassane OUATTARA a précisé que Mme SOROS et la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA, ont aussi échangé sur des sujets d’intérêt commun, notamment dans les domaines de l’Enfance et de l’Humanitaire.
En début d’après- midi, le Président de la République a eu un entretien avec SEMme Linda THOMAS- GREENFIELD, Sous- Secrétaire d’Etat aux Affaires africaines. La Diplomate américaine a souligné avoir discuté avec le Chef de l’Etat de la situation en Côte d’Ivoire et dans la sous- région, en particulier en ce qui concerne l’épidémie de la fièvre Ebola. Sur cette question, Mme THOMAS- GREENFIELD a dit avoir noté la volonté du Président Alassane OUATTARA, de rester vigilant (quand bien même la Côte d’Ivoire n’est pas touchée par cette épidémie), en raison de la proximité de notre pays avec les pays affectés. 

 

Commentaires