Politique

1er mai : Le flou du discours de Ouattara

1er mai : Le flou du discours de Ouattara

Comme tous les 1er mai, le président a prononcé un discours télévisé à l'occasion de la fête de travail. Une intervention largement décriée par l'opposition et certaines organisations syndicales.

 

 

Le président ivoirien est vivement critiqué depuis ce lundi 01mai. Pourquoi ? En raison de la situation générale de la côte d’ivoire telle que présentée par M Alassane Ouattara lors de son discours à la nation qui aurait dû être, selon certains ivoiriens, beaucoup plus rassurant. Alors que de nombreux ivoiriens n'hésitent plus à afficher leur mécontentement à travers des revendications depuis un certains temps,  les propositions trop floues d’Alassane Ouattara ont eu du mal à passer chez les populations, et les critiques sont depuis virulentes.

Arrivé au pouvoir, il a peu à peu rogné sa promesse initiale de mettre un terme à la cherté de la vie, ainsi il a explicitement trahi une promesse de sa fameuse campagne électorale.

C’est l’avis du colonel Mamadou Traoré Dohia, sécrétaire général de la fédération des syndicats autonomes de côte d’ivoire (Fesaci). Il l’a exprimé le lundi 09 mai. Face à la presse à ses bureaux aux plateaux, le leader syndical a fait savoir que plusieurs points importants dont les travailleurs attendaient des réponses immédiates sont restés en suspens, il s’agit notamment du stock des arriérés, du SMAG (salaire minimum agricole garanti) et du prix de l’électricité.

« Le président Ouattara n’a pas répondu à toutes nos fortes attentes, l’une des préoccupations auxquelles les fonctionnaires n’ont pas eu de réponses satisfaisantes, c’est le stock des arriérés » a-t-il martelé.

Au plan politique la frange du FPI dirigé par Abou Dramane Sangaré n'a pas hésité à prendre les devants, en ce jour de fête du travail. Selon les informations de l’inter, l’adversaire de Pascal Affi N’ guessan, patron du Fpi légal  a enregistré un communiqué dans lequel il dresse un bilan accablant de la gestion du président Ouattara. « Les ivoiriens ne sont pas dupes, ils comprennent parfaitement que ce calcul de croissance sur la base d’affaires dont ils sont exclus, de sorte à ne rien sentir des retombées, n’est que de la poudre aux yeux » annonce le communiqué. L’aile pro -Sangaré  du parti à la rose ne veut surtout pas entendre parler de la réconciliation nationale quand on considère que des citoyens sont détenus sans avoir été présentés à aucunes juridictions.

Commentaires