Politique

"Il est temps que le PDCI ait son candidat" (KKB)

Candidat indépendant et malheureux à la présidentielle de 2015, et par ailleurs cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), Bertin Konan Kouadio dit KKB, a affirmé lundi qu’"il est temps que le PDCI ait son candidat" pour le scrutin présidentiel de 2020, à la télévision nationale ivoirienne.

"La victoire d’un parti politique se construit avec une stratégie autour d’un candidat", a soutenu M. Kouadio, ajoutant qu’"il est temps que le PDCI ait son candidat" pour les élections présidentielles de 2020.

L’ancien député du PDCI était l’invité à une rubrique dénommée "Instant vérité" de l’émission "Matin Bonheur", sur la chaîne nationale.

Il a également reconnu qu'"il y a de la cacophonie" au sein du plus vieux parti politique et estimé qu'"il n'y a pas de ligne (de conduite) claire".

"Ma position est celle du PDCI", a dit KKB, invitant son parti à organiser une "convention" pour "désigner un candidat" pour les futures échéances présidentielles de 2020.

"Quand je parle, ça cause problème. Quand je ne parle pas, il y a problème", a faire savoir KKB, ajoutant qu'il est "un soldat éclairé qu'on refuse d'écouter"

Des cadres du PDCI, dont Kouadio Konan Bertin (KKB), Yasmina Ouégnin (députée de Cocody) s’étaient ouvertement opposés à l'appel de Daoukro, lancé en septembre 2014. Cet accord (appel de Daoukro) prévoyait une alternance en 2020, à condition que le PDCI soutienne la candidature à la magistrature suprême d'un candidat du RDR, en 2015.



afrique-sur7.fr

Commentaires