Politique

"Hamed Bakayoko, ministre de l'Intérieur", lapsus révélateur d'une présentatrice de JT ?

Nommé ministre de la Défense le 19 juillet 2017, Hamed Bakayoko a été remplacé à l'Intérieur par Sidiki Diakité. Cependant, Fatou Fofana, une présentatrice du journal télévisé sur la chaîne nationale a fait une confusion des plus criantes.

 

Dès l'accession du président Alassane Ouattara à la Magistrature suprême après une crise postélectorale particulièrement meurtrière, Hamed Bakayoko a été nommé Ministre d'Etat, Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité. Dans une Côte d'Ivoire où l'indice de sécurité était des plus alarmants, avec une circulation effrénée des armes légères et la montée en puissance des enfants en conflit avec la loi, communément appelés microbes, le sécurocrate ivoirien avait réussi, tant bien que mal, à ramener une relative sécurité au pays.

Mais, suite à la vague de mutineries qui a secoué le pays en 2017, le président ivoirien a procédé à un réaménagement au sein du gouvernement. C'est ainsi qu'Hamed Bakayoko a hérité du ministère de la Défense. De même, l'ancien préfet de la région des Lagunes, préfet du Département d'Abidjan, lui a succédé au ministère de l'Intérieur et de la Sécurité.

N'empêche que la confusion demeure encore dans l'esprit de certains observateurs. Lors de la présentation du journal télévisé sur RTI1 au sujet de la gestion de l'inondation meurtrière par la cellule de crise du gouvernement, la Journaliste Fatou Fofana a en effet fait cet amalgame.

« Un Conseil de gouvernement a donc démarré à 11 heures. Il sera suivi d'une rencontre avec l'ensemble des maires du district à 13 heures, et une visite de terrain du ministère de l'Intérieur et de la Sécurité. Nous proposons d'écouter le point de la situation avec le Ministre d'Etat, Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Hamed Bakayoko », a-t-elle annoncé.

Mais s'étant rendu compte de son erreur après l'intervention du ministre Sidiki Diakité, la présentatrice a ainsi rectifié le tir : « Voilà donc le point lors de la réunion d'urgence au ministère de l'Intérieur et de la Sécurité, un point fait par le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Sidiki Diakité. »

D'où provient cette confusion ? Est-ce parce que le ministre Hamed Bakayoko a tellement imprimé son empreinte au ministère de l'Intérieur que son nom reste toujours lié à ce poste ? Ou plutôt, continue-t-il de gérer ce portefeuille en sous-main ?



afrique-sur7.fr

Commentaires