Politique

"Guikahué n’a pas à en vouloir aux cadres" PDCI (Anoblé Felix)

Félix Anoblé, député et cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, exclu dimanche de sa formation politique (PDCI) pour avoir participé , à l’assemblée générale constitutive du parti unifié, a affirmé que "Guikahué n'a pas à en vouloir aux" cadres " qui sont entrain de défenfre une position qui est celle de Bédié" dans un entretien téléphonique.

"Guikahué "n’a pas à en vouloir aux" cadres "qui sont en train de défendre une position qui est bien" celle "du président Henri Konan Bédié". a dit M. Anoblé précisant que "seul le congrès peut exclure un militant du PDCI"

Dimanche, 18 cadres PDCI ont été exclus du parti après avoir participé, malgré les mises en garde du président de leur formation politique, à l’assemblée générale constitutive du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP unifié, parti de la mouvance présidentielle).

Il est reproché à ces cadres, déjà membres du PDCI, d’avoir participé à cette assemblée générale en tant que membres fondateurs de ce nouveau parti unifié RHDP.

Ces cadres dont le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, président du mouvement "Sur les traces d’Houphouët-Boigny", "savent que nul ne peut appartenir à deux partis politiques à la fois", selon les textes du PDCI, a expliqué M. Guikahué, pour qui ils "se sont exclus d'eux-mêmes en choisissant de devenir militants du parti unifié RHDP", lors d’une conférence de presse à Abidjan.

"En signant pour la création du parti unifié, nous étions conscients qu’on ne pouvait plus être militants actifs du PDCI", a reconnu le député.

Mais dans une note attribuée à M. Bédié, le président du PDCI a précisé que le parti unifié suggéré lors de son appel dit de Daoukro (Centre ivoirien) en 2014, "n’est pas celui de l’assemblée générale constitutive" et appelé les militants à ne pas se laisser "abuser par les propos" de M. "Adjoumani et consorts".



afrique-sur7.fr

Commentaires