Politique

(Exclusif) Eurobond, endettement, déficit/ Gnangbo Kacou : « La dette totale de la Cote d’ivoire avoisine 11 000 milliards F Cfa »

(Exclusif) Eurobond, endettement, déficit/ Gnangbo Kacou : « La dette totale de la Cote d’ivoire avoisine 11 000 milliards F Cfa »

Intérrogé sur l’Eurobond dont le gouvernement Gon Coulibaly se satisfait, ainsi que l’endettement, Gnangbo Kacou, fiscaliste et ex-député d’Adiaké, Assinie et Etuéboué explique, chiffres à l’appui, le volume du déficit budgetaire de la Côte d’Ivoire. Dans les lignes qui suivent, l’intégralité de son message.

Il arrive que, lorsqu’une personne se coupe gravement le pied, plutôt que de couvrir la plaie avec un pansement antibiotique non, notre blessé  va draper  la plaie seulement avec un simple tissu.  Quelques semaines plus tard la plaie s’infecte.

L’endettement est pour le budget ce que le mauvais pansement est pour la plaie. Malheureusement nos Etats font sans cesse recours à l’endettement pour combler leur déficit en lieu et place des mesures pour booster la  croissance économique, des mesures de lutte contre la corruption et des mesures de respect et de non gâchis  des deniers publics pour augmenter leurs recettes fiscales.

Le déficit représente la différence entre Les recettes propres et les dépenses de l’Etat. C’est à dire, l’Etat une fois ses prévisions de dépenses d’un montant Y arrêtées, sachant qu’au cours de la même année les recettes propres attendues représentent X.  Si les recettes propres de l’Etat «  X » sont inférieures au total des dépenses prévues de la même période « Y », deux comportements se présentent. 

  • Soit notre Etat limite ses dépenses Y au niveau des recettes X, on dit alors que X = Y  dans ce cas, on dit que l’Etat fonctionne sans déficit.
  • Soit notre Etat maintient les dépenses Y prévues. Dans ce cas, Y étant supérieur à X, la différence X – Y représente le déficit.

Généralement beaucoup de budgets publics se trouvent  dans ce deuxième cas de figure.

La question qui va se poser est de savoir quel sera le taux du déficit et comment ce déficit sera financé ?

 

J’ai retracé dans le tableau ci dessous le volume du déficit du Gouvernement d’Alassane Ouattara sur les trois dernières années 2017 -2016 et 2015

 

 

2015

2016

2017

 

RECETTES

3 394 408 599 499

4 067 002 966 757

4 016 454 725 351

 

DEPENSES

5 014 336 001 006

5 813 322 029 614

6 501 421 152 075

 

*DEFICIT

1 619 927 401 570

1 746 326 062 857

2 068 832 581 781

 

PIB

 

 

 

 

* Marché financier                             1 046 130 082 407                                                   1 191 591 371 654                            1 227 132 578 990

Emprunts-projets                               461 797 319 100                                                      499 737 691 203                                 677 700 002 791

Emprunts programmes                  112 000 000 0000                                                       55 000 000 000                                  164 000 000 000

 

  • L’Ampleur du déficit

Le déficit ramené au PIB permet de mesurer l’ampleur de celui-ci. 

Le pacte de stabilité ou pacte de convergence de la zone UEMOA demande que le déficit des pays membres  ne dépasse pas les 3% du PIB sinon à 0%.  Vous voyez que l’UEMOA préconise de faire des budgets sans déficit.

Depuis les 6 ans de mandature d’Alassane Ouattara le déficit de la côte d’Ivoire se situe chaque année entre 5,5% et 7% du PIB.

Très élevé beaucoup trop élevé.

 

  • Financement du déficit

De  2012 à 2016  la côte d’ivoire a utilisé les bons du Trésor Public émis sur le marché UEMOA pour drainer des ressources afin de financer son déficit. L’avantage de ce type de financement est que les fonds sont collectés en Francs CFA.

La levée de fonds de la Côte d’Ivoire dans la zone de la communauté Européenne est très récente.

Les eurobonds sont des obligations émises dans la zone Européenne.  Les pays Européens  se financent sur le marché des eurobonds  pour couvrir leur déficit. Le taux d’intérêt est fonction de la santé économique des pays. La Côte d’ivoire devra se refinancer au taux de 6%.

A ce jour la dette totale de la Cote d’ivoire avoisinerait le 11 000 Milliards F CFA  représentant 50% du PIB.

Quelques économistes pensent que le déficit crée la croissance, je fais partie de ceux qui pensent le contraire.  Le déficit crée plus de problèmes à terme qu’autre chose.

 

Commentaires