Politique

‘’Les Sénatoriales contribueront à consolider notre jeune démocratie’’ (Youssouf Bakayoko)

‘’Les Sénatoriales contribueront à consolider notre jeune démocratie’’ (Youssouf Bakayoko)

Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Youssouf Bakayoko, estime que les premières élections sénatoriales prévues, samedi, ‘’contribueront à consolider davantage la jeune démocratie’’ de son pays, la Côte d’Ivoire.

 

 

‘’J’ose espérer que le scrutin du 24 Mars 2018, quoique limité dans son ampleur (les Sénateurs étant élus au suffrage indirect), contribuera à consolider davantage encore les acquis manifestes enregistrés ces dernières années par notre jeune démocratie’’, a déclaré M. Bakayoko dans un message à la nation dont APA a reçu copie vendredi soir.

Un collège de 7011 électeurs composé des  députés, ainsi que des élus locaux, conseillers régionaux et conseillers municipaux, ‘’se rendront aux urnes pour choisir les membres du Sénat, l’une des deux Chambres législatives que compte désormais notre Parlement’’, a-t-il précisé.

Après analyse et traitement des 61 listes de candidatures par la CEI pour les 31 Régions et les 2 Districts Autonomes (Abidjan et Yamoussoukro)  et le traitement du contentieux de l’éligibilité qui relève de la compétence du Conseil Constitutionnel, ‘’58 listes de candidatures ont été retenues pour cette élection’’, a expliqué Youssouf Bakayoko.

Ce scrutin permettra  de choisir les 66 Sénateurs devant être élus, soit 2 Sénateurs par circonscription électorale qui constitueront les deux tiers des membres du Sénat. Le tiers restant des membres de cette Chambre devant être désigné par le Chef de l’Etat, selon la Constitution ivoirienne.

‘’Trente-cinq  bureaux de vote seront ouverts pour la tenue du scrutin ; un  bureau au chef-lieu de chaque Circonscription électorale, à l’exception d’Abidjan qui en comptera trois  en raison du nombre d’électeurs du District Autonome d’Abidjan’’, a poursuivi le président Youssouf Bakayoko, félicitant les 116 candidats  et leurs états-majors pour leur ‘’sens élevé de civisme et de fair-play électoral’’ observés lors de la campagne électorale.

Il a, par ailleurs, exprimé l’engagement de la CEI à ‘’conduire cette élection en toute équité, impartialité et transparence, comme elle l’a toujours fait, au demeurant, et continuera de le faire’’ car ‘’la seule et unique ambition de notre Institution demeure de servir la cause d’une culture de la démocratie et d’une conscience citoyenne, amplement partagées par chacune et chacun de nous’’, a conclu M. Bakayoko.

 

 

Commentaires