People

Brigitte Macron / Sa famille, sa carrière, sa rencontre avec Emmanuel Macron,  découvrez tout sur la nouvelle première dame de la France

Brigitte Macron / Sa famille, sa carrière, sa rencontre avec Emmanuel Macron,  découvrez tout sur la nouvelle première dame de la France

Le couple le plus en vogue aujourd’hui est de loin celui de monsieur et madame Macron. Depuis le top départ pour la conquête de l’Elysée, Emmanuel Macron aujourd’hui élu président de la France est beaucoup suivi. Par ce fait, son épouse, Brigitte Macron est elle aussi sous le feu des projecteurs. C’est elle, la nouvelle première dame de la France. Mais qui est cette femme qui bientôt s’installer à l’Elysée ? Retour sur la vie et la personnalité de Brigitte Macron.

 

 Brigitte Macron, est une femme de 64 ans, discrète, mais toujours présente, mère de 03 enfants et anciennement professeur de français.

Rencontre avec Emmanuel Macron

La rencontre entre Emmanuel Macron et Brigitte Auzière s’est faite lors d’un l’atelier théâtre qu’elle animait chaque vendredi au lycée La Providence, à Amiens. En ce temps -là, elle avait 39 ans, et lui 15. Le  rapprochement en 92 quand la fille de Brigitte parle d’Emmanuel Macron, ce jeune garçon qui s’est tout à sa mère. Brigitte découvre la grande intelligence du jeune homme et le congratule d’un bisou sur la joue, après sa brillante prestation dans une pièce d’Eduardo de Filippo. C’est le grand déclic d’un amour un peu mal vu d’un élève et une prof de 25 ans son ainée.

Les chocolats

Brigitte est la petite dernière d’une fratrie de six enfants, les Trogneux, célèbres à Amiens pour ses macarons et ses chocolats. La confiserie Trogneux est située à deux pas de l’hôtel de Ville. Membre du Rotary, le père de Brigitte, Jean, a aussi dirigé la Ligue picarde de tennis.

Mère poule

La toute nouvelle première dame de France est mère de trois enfants issus de son premier mariage, avec le banquier André-Louis Auzière. Cette maman en contact permanent avec ses enfants qu’elle chérie beaucoup: Sébastien, son ainé est ingénieur, Laurence, cardiologue, et Tiphaine, la petite dernière, avocate. Celle-ci s’est beaucoup investie dans la campagne de son beau-père, animant le comité En Marche ! De Saint-Josse (Pas-de-Calais). Quand il a épousé Brigitte, Emmanuel Macron avait salué ainsi ses trois enfants : "Particulièrement, je voudrais les remercier, parce que s’il y en a pour qui cela aurait pu ne pas être simple, c’était pour eux. Et cela a eu, grâce à eux, la force d’une évidence." Des années plus tard, Tiphaine Auzière nous confiera :

Haut du formulaire

Bas du formulaire

"Emmanuel a toujours fait très attention à nous. Il a choisi ma mère et aussi ses enfants. L’un n’allait pas sans l’autre. Nous sommes sa famille."

Le Touquet

C’est dans cette célèbre station balnéaire que le clan Trogneux s’est longtemps retrouvé le week-end. Là aussi qu’Emmanuel et Brigitte Macron se sont mariés, en 2007, noces célébrées à l’élégant hôtel Westminster. Au Touquet, la famille de Brigitte possède une belle maison en centre-ville. Il y a quelques années, Emmanuel Macron a investi 300.000 euros dans des travaux de rénovation. Quand il vient, le successeur de François Hollande aime lire, jouer au tennis, se promener jusqu’à la plage, avec les petits-enfants de Brigitte. En 2008, soutenu par des notables de la ville, il avait hésité à se présenter à la mairie du Touquet, avant d’y renoncer : ceux-là voulaient que Macron prenne sa carte à l’UMP.      

Prof toujours

Professeur de français, Brigitte Auzière a d’abord exercé au lycée La Providence, à Amiens, puis à la très prestigieuse école Saint-Louis de Gonzague (Franklin), à Paris, à partir de 2007. De l’avis unanime de ses nombreux élèves, Brigitte était une prof exceptionnelle, "solaire", pleine d’entrain, donnant le goût de la littérature, même aux plus récalcitrants. "C’est vraiment grâce à elle que j’ai réussi mon bac français", nous ont dit plusieurs d’entre eux. Elle a arrêté d’enseigner en juin 2015 afin de se consacrer exclusivement au projet politique de son époux.

Omniprésente

Impossible de travailler aux côtés d’Emmanuel Macron sans croiser tôt ou tard la route de Brigitte. Ce qui a d'ailleurs créé quelques tensions avec la garde rapprochée du candidat, notamment les personnalités politiques. "Ma mère et Emmanuel fonctionnent comme un binôme, expliquait Tiphaine Auzière en janvier. Ils ne sont pas d’accord sur tout et elle sera toujours très cash avec lui. Mais elle n’est pas intrusive. Elle ne lui dira jamais : 'Tu dois faire ci, tu dois faire ça.'" La présence de Brigitte Macron sur la scène, le soir du premier tour, a consacré de la plus belle des manières leur histoire hors du commun.

Attachée de presse

Dans une première vie, Brigitte Auzière a été attachée de presse. Peut-être est-ce pour cela qu’elle a parfaitement su gérer son image durant cette campagne, refusant toute interview formelle, mais distillant de temps à autre quelques confidences à la dérobée.

Inquiète

Les premiers mois de la campagne, Brigitte Macron ne cachait pas son inquiétude à ses proches. Quelle place allait-elle avoir dans le dispositif de campagne ? La folie médiatique autour de son époux, l’afflux des "nouveaux amis", les rumeurs sur leur vie privée, lui ont fait craindre le pire. Mais Emmanuel Macron a su la rassurer et l’imposer auprès de lui.

Fashion victim

A 64 ans, la future première dame continue à s’habiller de façon très sexy. On l’a vue assister à quelques défilés de mode et elle est devenue très amie avec Nicolas Ghesquière, le styliste de Louis Vuitton, qui lui prête ses créations.

Première dame

C’est une des promesses de campagne du candidat Macron : la création d’un statut officiel de Première dame, sur le modèle américain, avec un cabinet, un budget et des conseillers à temps plein. Façon de consolider encore un peu plus la place de Brigitte à ses côtés. "Je pense que c'est important de clarifier, a justifié Emmanuel Macron. Sinon on se retrouve dans des pratiques d'entre-deux, de dissimulation, qui sont impossibles à vivre pour l'intéressée et qui sont une forme d'hypocrisie. Donc rémunéré par la République, non. Avoir un rôle, un vrai statut, une vraie capacité à faire, oui."

 

 

                                                                 Avec autre source

 

Commentaires