Politique

Elections du 13 octobre/Bonne conduite: Kandia, Adjoumani… au banc des accusés

Elections du 13 octobre/Bonne conduite: Kandia, Adjoumani… au banc des accusés

Des candidats dont Kobenan Kouassi Adjoumani et Vremen Yvon Serge ainsi que la secrétaire général du Rassemblement des Républicains (Rdr) Kandia Camara sans oublier des sympathisants de certains candidats aux élections municipales et régionales de ce samedi ont été épinglés par L’Observatoire qui a démarré ses activités de monitoring du Code de bonne conduite le 28 septembre dernier.

Selon l’Observatoire du Code de bonne conduite des partis, groupements politiques, candidates et candidats aux élections en Côte d’Ivoire, Kandia Camara a tenté de "vicier le jugement des populations et de les corrompre par des manœuvres dolosives" dans un discours à Tiébissou dans lequel elle a "subordonné le développement d’une commune au fait que le maire élu entre ou non dans les bonnes grâces" d’Amadou Gon Coulibaly ou Alassane Ouattara.

A Bondoukou, Kouassi Adjoumani, candidat du RHDP à l’élection régionale du Gontougo, a tenu des propos injurieux à l’endroit du candidat du PDCI RDA, Vremen Yvon Serge, le traitant de ‘’fils de pauvre’’, lors de son meeting à la place publique. 

 Le lendemain, ce dernier a répondu aux injures qui lui ont été faites par son adversaire et de manière aussi virulente que ce dernier, le qualifiant  de « fils indigne Abron ».

"Il nous a été rapporté que des individus se réclamant de  candidats aux prochaines élections régionales et municipales, passent dans les domiciles des populations, au porte à porte. Ces individus relèvent les numéros des cartes d’électeur de personnes inscrites sur les listes électorales, contre remise d’une somme d’argent comprise entre 5.000 F CFA et  10.000 F CFA. Pour les personnes majeurs non-inscrites, ils photographie la Carte nationale d’identité (CNI), contre remise des mêmes sommes d’argent, et en promettant de les faire inscrire sur les listes électorales et de leur faire confectionner des cartes d’électeur spéciales ; à défaut de quoi, ils pourraient prendre part au vote en présentant leur CNI", a encore ajouté L’Observatoire.

La mission de monitoring menée par l’Observatoire a consisté à suivre les différentes activités des candidates et candidats aux élections régionales et municipales.

A noter que l’Observatoire a déployé 80 observatrices et observateurs, répartis dans les  chefs-lieux de régions et communes de la Côte d’Ivoire; à savoir: Abengourou, Bangolo, Bondoukou, Bongouanou, Bouaké, Bouna, Daloa, Divo, Duekoué, Gagnoa, Man, Kasséré, Korhogo, Koumassi, Odiénné, Séguéla, San-Pédro, Toulepleu Yamoussoukro et Yopougon.

Après deux semaines de campagne, les élections municipales et régionales devraient se tenir ce samedi 13 octobre sur l’ensemble du territoire ivoirien.

 

 

Commentaires