Fait Divers

Pluie diluviennes à Odienné/Les eaux de pluies emportent un pont et coupent la circulation entre Tiémé et Séguélon

Pluie diluviennes à Odienné/Les eaux de pluies emportent un pont et coupent la circulation entre Tiémé et Séguélon

Les eaux de pluies ont emporté, la semaine dernière, un pont sur l’axe routier Tiémé-Séguélon rendant la circulation impossible entre les deux sous-préfectures du département d’Odienné, a constaté l’AIP mardi.

En attendant solution durable à cette situation, agents de l’Etat et populations se sont mobilisés pour la construction d’un pont de fortune.

«Nous avons répondu à l’appel du préfet. Je suis chauffeur, depuis mercredi, nous ne pouvons plus apporter des marchandises à Séguélon. Les camions ne peuvent plus faire la liaison entre Odienné et Séguélon. Nous sommes venus pour reconstruire le pont avec les moyens de bord et à notre façon », explique Soumahoro Siaka dit Whô.

Munis de scies, de bidons de carburant, de machette, les populations sont sorties des villages de Karabiri, de Lingoho, de Zegbao et de la ville de Seguelon pour couper, scier du bois. D’autres sont chargés de transporter les billes de bois. Une autre équipe se charge de le déposer de sorte à permettre provisoirement aux engins de circuler.

Le préfet de Seguelon, Dongo Kobenan, accompagné de son secrétaire général et le sous-préfet de Gbongaha, ont pris une part active dans ces travaux, souhaitant la réalisation d’un dalot pour mettre fin au calvaire des usagers.

En 2016, pendant la saison pluvieuse, deux ponts avaient été emportés par les eaux de pluies dans le département de Séguélon dont un entre Séguélon et le village de Kokoun et le second entre Gongaha et Karabiri. Celui de Karabiri est en voie de construction, mais celui de Kokoun, réalisé par PPU en 2015, reste à reconstruire.

Commentaires

encore D'Actu
ITV