Insolite

Un mouton en vente à 1,2 million de FCFA à l’abattoir de Port-Bouët

Un mouton en vente à 1,2 million de FCFA à l’abattoir de Port-Bouët

Un mouton d’origine tchadienne, ayant la taille d’un bœuf, est mis en vente au marché du bétail à l’abattoir de Port-Bouët, à 1,2 million FCFA, a appris l’AIP lundi, lors de la cérémonie de lancement de la foire du mouton.

 

 

«Le coût réel est de 1,6 million de FCFA. Comme, nous sommes à la veille de la fête, je le laisse à 1,2 million», a lancé le commerçant, Kéita Abdoul Rachid.

C’est l’un des moutons les plus chers vendus à l’abattoir pendant cette période de fête musulmane, a-t-on noté.

Selon le directeur de Cabinet du ministre des Ressources animales et halieutiques, cette bête a une capacité de reproduction très rapide dans l’élevage.

En dehors de ce mouton, les prix de la plupart des ovins et bovins se négocient entre 50 000 FCFA et 350 000 FCFA à l’abattoir de Port-Bouët. Mais ces différents prix ne gagnent pas l’assentiment des clients qui s’en plaignent. « Je ferai mieux de m’associer avec des amis pour acheter un bœuf au lieu de prendre un mouton à ce prix (280 000 FCFA) », s’en est plaint M. Malick Doum, un client.

Comme chaque année, à l’occasion de la fête de Tabaski, les populations se ruent sur les points de vente de bétail à la recherche singulièrement d’un bélier, symbole de cette fête. Cette année, la fête de la Tabaski prévue pour vendredi, en a décidé le Conseil supérieur des imams (COSIM). En attendant, l’abattoir de Port-Bouët grouille de monde venu se procurer des bêtes pour le rite religieux.

Au niveau de l’approvisionnement, la disponibilité des bêtes est palpable à partir du carrefour Akwaba. Les abords de la voie menant à l’abattoir de Port-Bouët sont, pour la circonstance, occupés par les vendeurs de bétail, allant des chèvres aux bœufs accessibles à toutes les bourses.

 

 

Commentaires