Insolite

Le Costa Rica va construire des routes en plastique

Le Costa Rica va construire des routes en plastique

Comment recycler des bouteilles en plastique? Certains construisent déjà des maisons avec. Le Laboratoire national des matériaux et des modèles structurels de l'Université du Costa Rica veut tester une autre solution, rapporte La Nación: réutiliser ces bouteilles pour bâtir des routes.

Pour mettre au point cet «asphalte vert», des chercheurs ont mélangé des matières platiques avec les matériaux qui constituent le bitume traditionnel. Avec 1.000 bouteilles, ils obtiennent ainsi une tonne d'asphalte. 

Selon eux, cette mixture sera plus résistante aux aléas climatiques, à l'humidité, aux fissures, ou encore au poids des véhicules. Afin de vérifier ce qui a été estimé en laboratoire, cet asphalte recyclé sera très prochainement testé dans la ville de Desamparados, au Costa Rica. 500 mètres de route seront recouverts de cette nouvelle formule, et du bitume traditionnel sera coulé sur une surface identique, afin de comparer les résistances de ces deux portions. Les résultats seront révélés dans deux à quatre mois, assure La Nación.

«Ce projet fournira un matériau de meilleure qualité, en augmentant la durée de vie de l'asphalte», se réjouit le maire de Desamparados, Gilberth Jiménez, dans El Espectador. Il souligne également le «modèle durable» de cette expérimentation, qui permettra non seulement de recycler des bouteilles en plastique, mais également de diminuer l'extraction de matériaux comme la pierre ou le sable, et de réduire aussi les émissions de gaz à effet de serre.

 

Le Costa Rica n'est pas le premier pays du monde à tester un «asphalte vert»; l'Inde, l'Angleterre ou encore le Canada ont déjà adopté des procédés similaires. Mais le Costa Rica sera le premier pays d'Amérique latine à aller dans cette direction. Ce petit bout de terre, qui rattache les deux Amériques, est déjà connu pour ses prouesses en matière d'écologie: il a été élu à plusieurs reprises pays le plus écolo du monde, et figure en tête du classement de l'Happy Planet Index, qui s'appuie sur différents critères tels que l'empreinte écologique, mais aussi l'espérance de vie, le degré d'inégalité ou encore le bien-être des habitants.

Commentaires