Insolite

Il quitte sa femme pour épouser sa propre mère!

Il quitte sa femme pour épouser sa propre mère!

Un homme de 32 ans a fait recemment, un choix plutôt insolite. Il a quitté sa femme pour épouser sa mère, celle qui l’a donné pour adoption 30 ans plus tôt. Ils seraient tous les deux victimes d'une Attraction Se*uelle Génétique.

 Séparés depuis 30 ans et après leurs retrouvailles, une mère de 51 ans et son fils de 32 ans prétendent être fous amoureux l’un de l’autre. Ils affirment que leur attirance est le symptôme d'une Attraction Sexuelle Génétique, un phénomène qui se manifeste souvent lorsque deux membres de la même famille font connaissance à l'âge adulte.

Kim West est tombée enceinte à l’âge de 19 ans et a donné son enfant pour adoption. Trente ans plus tard, Ben Ford qui recherchait ses parents biologiques envoie une lettre à sa mère. Ben vivait aux États-Unis et Kim vivait au Royaume-Uni. Ils se sont téléphonés à plusieurs reprises avant de se mettre d'accord sur un rendez-vous. Mais déjà à l’époque, ils se sentaient attirés l’un par l’autre. En 2014, quand ils se rencontrent, c’est le coup de foudre. Ils échangent leur premier baiser. Fou amoureux, Ben divorce même de sa femme et part s’installer avec sa mère dans le Michigan (États-Unis).Ils sont maintenant en couple depuis deux ans et veulent se marier et avoir des enfants ensemble.

Lors d’une interview, dans laquelle ils soulignent que leur vie sexuelle est incroyable, Kim West affirme qu’au début elle s’est sentie décontenancée par la situation. Elle entreprend alors des recherches sur Internet et se sent soulagée par la lecture d’un article sur le GSA.

 

L’attraction sexuelle génétique ou GSA est l’attirance sexuelle susceptible d’être ressentie, réciproquement ou non, entre personnes génétiquement proches, telles que frère et sœur, mère et fils, père et fille, etc, à la faveur de retrouvailles tardives succédant à une longue séparation depuis la naissance ou la petite enfance.

Le GSA ne survient que rarement entre enfants ayant grandi ensemble en raison d'une sublimation de l'attrait sexuel, plus connue sous l'appellation d'effet Westermarck, qui désactive naturellement la propension à un quelconque rapprochement physique érotisé.

Kim West affirme que l’existence du GSA l’a fait se sentir moins bizarre et l’a aidé à accepter l'attirance qu'elle éprouve pour son fils. Kim et Ben vivent actuellement dans l'État américain du Michigan où l’inceste est illégal.

 

 

                                                 Avec Minutes News

 

Commentaires