Flash Info

Attentat de Grand-Bassam / Des victimes boudent la cérémonie d’hommage

Attentat de Grand-Bassam /  Des victimes boudent la cérémonie d’hommage

Bien qu’à l’honneur, des survivants de l’attaque terroriste de Grand-Bassam ont boudé, lundi 13 mars 2017, la cérémonie officielle d’hommage pour protester contre le mépris des autorités.

« Nous avons été abandonnés par l’Etat qui, pourtant avait promis de nous venir en aide. Je suis à la charge de ma famille, depuis ma rééducation jusqu’à ce jour. Pourtant nous avons été recensés au niveau de la mairie (Grand-Bassam) », a expliqué un jeune homme qui s’est vu coupé une jambe après la barbarie perpétrée par les djihadistes, le 13 mars 2016.  Pour lui, il faut que la justice et l’équité soit de mise. Ce, afin de satisfaire toutes les victimes de ce 13 mars 2016 sur les plages de cette ville historique. « Qu’on fasse la même chose comme les hôteliers et restaurateurs qui ont eu, au moins, quelques chose », plaide-t-il. Même son de cloche pour Laurette. « Que l’Etat aide tout le monde. Il n’y a pas deux types de victimes », soutient-elle.

Cette réalité factuelle a été constatée, également par le confrère de Soir Info, chez  les Hôteliers, restaurateurs et artisans. Pour eux, le gouvernement ne les a pas associés à l’organisation de la cérémonie d’hommage  qui s’est pourtant déroulé sur leurs lieux d’activités. « C’est pourquoi nous ne nous sentons pas concernées », a martelé  Akoua Julienne.

Pour satisfaire les membres de sa coopération vis-à-vis de la mémoire des victimes, Alhassane Ouattara, président des hôteliers, restaurateurs et artisans de Grand-Bassam, a annoncé l’organisation d’une autre cérémonie d’hommage. « Nous avons décidé de faire une grande cérémonie d’hommage, le samedi 18 mars 2017, à travers plusieurs activités qui vont impliquer tous les acteurs du tourisme de Grand-Bassam », a-t-il précisé. 

Commentaires

encore D'Actu
ITV