Fait Divers

Une picarde condamnée à un mois de prison pour avoir affamé ses deux chiens

Une picarde condamnée à un mois de prison pour avoir affamé ses deux chiens

  La maîtresse de Zoé et Rex a été condamnée à un mois de prison avec sursis pour avoir affamé ses deux chiens. Les deux labradors ont été pris en charge par la fondation 30 millions d'amis.

 

A Acheux-en-Vimeu, deux chiens viennent d'être pris en charge par la fondation 30 millions d'amis comme le révèle le Courrier Picard. Les deux labradors étaient en état de sous-nutrition. Leurs os étaient apparents. "Leur score corporel était d'un sur neuf, alors que la moyenne s'établir à cinq. Ils en étaient en fait à la dernière étape avant la mort", a expliqué l'avocate de la fondation Trente millions d'amis qui s'est constituée partie civile dans cette affaire. La propriétaire de Zoé et Rex a alors été condamnée ce jeudi 29 mars à un mois de prison avec sursis, 50 euros d'amende, confiscation des deux chiens et d'un lapin. Il lui est par ailleurs interdit de posséder un animal domestique pendant un an. Elle devra verser, pour finir, 1500 euros à la fondation Trente millions d'amis. Patricia, aide-soignante, avait connu de très gros soucis financiers ces derniers mois.

Celle qui gagne 600 euros par mois a dû faire face à une procédure d'expulsion lancée par ses frères et sœurs pour vendre la maison familiale dans laquelle elle loge. "Pour tout arranger, elle avait déploré entre novembre et décembre le décès de plusieurs patients", a avancé son avocate Me Sérène Medrano. En plus d'être affamés, les animaux avaient d'autres soucis de santé. Ils étaient déshydratés (un chien a dû être mis sous perfusion), perdaient leurs poils, avaient des puces et vivaient dans des conditions insalubres. "Je les sortais en rentrant du travail et je leur donnais à manger matin et soir. C'est peut-être les croquettes...", a avancé la propriétaire des deux chiens ensuite défendue par son avocate : "Elle ne s'est pas rendu compte, en les voyant tous les jours, mais je peux vous dire qu'elle a eu un choc en découvrant les photos. C'est une femme seule, qui n'a pas fait le choix de faire souffrir ses chiens".

 
 
                                                        Closermag
 
Commentaires