Fait Divers

Une enseignante accusée d’inconduite sexuelle sur un étudiant de 13 ans

Une enseignante accusée d’inconduite sexuelle sur un étudiant de 13 ans

Une enseignante de sixième année en Arizona a été arrêtée après que les parents d'un garçon de 13 ans aient découvert des messages à connotation sexuelle entre les deux, laissant croire qu’il y aurait également eu des relations sexuelles.

 

Brittany Zamora est une enseignante de 27 ans qui travaillait à l'école élémentaire Las Brisas Academy située à Goodyear.

«Les messages textes trouvés sont de nature sexuelle [et] allèguent une relation continue entre les deux», a déclaré Lisa Kutis, porte-parole du département de police de Goodyear, rapporte le New York Post.

Les messages ont été découverts parce que les parents du garçon avaient installé une application pour surveiller son cellulaire, a ajouté la porte-parole de la police.

«L'application a alerté les parents à la suite de l’apparition de certains mots clés. Ils ont ensuite vérifié le téléphone portable et découvert ces messages textes», a ajouté Lisa Kutis.

Captures d’écran à l’appui, les parents du garçon ont ensuite informé le directeur de l'école, et ce avant que les allégations ne soient transmises à la police.

«La sécurité de nos étudiants est notre priorité n ° 1», a déclaré Richard Rundhaug surintendant du district dans un communiqué publié sur le site internet de l'école.

«La transparence est également importante. Nous coopérons pleinement avec le département de police de Goodyear et nous commenterons au moment opportun.»

Les parents des élèves de l'école ont appris l'arrestation de Brittany Zamora via un message automatisé, rapporte la chaîne locale KNXV.

Les enquêteurs n’excluent pas la possibilité que l’enseignante ait entretenu des relations du même genre avec d’autres jeunes.

Détails troublants

Selon des documents judiciaires, les parents du garçon ont intercepté des messages sur Instagram.

Dans l’un de ceux-ci, la professeure et le jeune garçon disaient s’aimer et s’ennuyer l’un de l’autre, rapporte Fox 10.

Les messages ont un contenu explicite, dans lesquels les protagonistes parlent de gestes sexuels bien précis.

Par ailleurs, la victime dans ce cas aurait indiqué à ses parents que des actes sexuels ont été posés à son endroit, et ce en pleine classe, le 8 mars dernier, ainsi que dans la voiture de son enseignante, en février.

Toujours selon des documents de cour, Brittany Zamora se serait excusée auprès des parents du garçon lors d’un appel téléphonique. Elle leur aurait dit qu’elle n’était pas enceinte.

Elle, ainsi que son mari, aurait supplié les parents de ne pas avertir les policiers. Elle a été arrêtée peu après cet appel.

 

 

journaldemontreal.com

Commentaires